Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 20:50

Genève L'homme tabassé aux Libellules est décédé

Dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 septembre, un homme était passé à tabac à son domicile.

Maurizio résidait dans le quartier depuis une quinzaine d’années.

Maurizio résidait dans le quartier depuis une quinzaine d’années. Image: Christian Bonzon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’homme qui avait été tabassé dans son appartement des Libellules est décédé à l’hôpital cantonal après plusieurs jours passés dans le coma. Le procureur général de Genève, Olivier Jornot, confirme l'information: «Il a vraisemblablement succombé à ses blessures.»

Cet homme de 57 ans qui vivait depuis plus de dix ans dans le quartier, était bien connu dans le milieu comme dealer.

L’agression s’était produite dans la nuit du vendredi 7 au samedi 8 septembre dernier vers 1h du matin. Ses trois agresseurs s'en étaient pris à la victime avant de se déchaîner sur le mobilier.

A notre connaissance, aucune arrestation n’a eu lieu dans ce dossier. Une autopsie a été ordonnée. (Le Matin)

(Créé: 07.10.2012, 11h05)

Sondage

La retraite à 67 ans est-elle envisageable?





Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.