Dimanche 4 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:04

Genève Le jeune braqueur est un malade

Le mineur de 17 ans qui a attaqué une pharmacie à Genève et carjacké une voiture souffre de troubles psychologiques.

Le braquage s'est conclu par un accident spectaculaire.

Le braquage s'est conclu par un accident spectaculaire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Suite au braquage d’une pharmacie et au car-jacking qui se sont déroulés mardi dans le quartier de la Jonction à Genève, les langues se délient peu à peu. On sait maintenant que l’auteur n’était ni un toxicomane, ni un dealer. Ce mineur de 17 ans, Suisse naturalisé, était connu des services de police. Il souffrirait depuis des années de troubles psychologiques et se montrerait facilement violent. Le jeune homme est médicalement suivi et a effectué divers séjours dans des établissements spécialisés. Selon nos informations, il aurait toutefois fugué à plusieurs reprises, ne supportant pas l’autorité.

Toujours à l'hôpital

Après le braquage de la pharmacie et avant de prendre en otage une famille, il avait tenté de monter dans le bus, comme l’indique la «Tribune de Genève» dans son édition de mercredi. Mais comme il menaçait le chauffeur avec son arme (qui se révélera factice), celui-ci est parvenu à fermer les portes du véhicule avant que l’adolescent n’y pénètre.

Mardi en fin de journée, des proches du jeune homme étaient entendus par la police afin de tenter de mieux comprendre ses agissements. Blessé par balles au ventre, le braqueur était toujours à l’hôpital mercredi. (Le Matin)

(Créé: 11.07.2012, 10h57)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.