Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 14:49

France Un jeune père infanticide disparaît dans la nature

Un père de 22 ans soupçonné d'avoir tué son bébé de 8 mois en le jetant au sol mardi lors d'une dispute avec sa compagne, à Bessèges, un village proche d'Alès (Gard), est toujours introuvable.

Le village de Bessèges se trouve dans les Cévennes.

Le village de Bessèges se trouve dans les Cévennes.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le jeune homme est activement recherché par une soixantaine de gendarmes, appuyés par un hélicoptère et des chiens. Un vaste dispositif a été mis en place dès mardi soir, afin de retrouver sa trace. "Le suspect a pris la fuite torse nu. Il est seulement vêtu d'un sarouel noir et porteur de sandales", a précisé la même source. Le père mesure environ 1,75 mètre et pèse 70 kilos.

La gendarmerie a lancé mercredi un appel à témoins pour retrouver le jeune père "qui a pris la fuite immédiatement après son geste". "Un dispositif opérationnel de recherches est mis en place depuis hier comprenant environ 60 gendarmes de la compagnie d'Alès (techniciens en identification criminelle; équipe cynophile) appuyé par le renfort d'un hélicoptère", précise la gendarmerie dans un communiqué. Ce dispositif a été étendu au département limitrophe de la Lozère.

Les faits se sont produits mardi au terme d'une violente dispute entre le père et la mère de l'enfant, selon une source proche de l'enquête. Selon les propos tenus par la mère aux enquêteurs, le père, en proie à une colère soudaine, aurait pris le nourrisson dans ses bras, avant de le jeter à terre, alors que le couple se promenait sur un chemin communal sur les hauteurs du village, dans une zone forestière.

Les sapeurs-pompiers du Gard et le SAMU ont aussitôt été dépêchés sur les lieux, mais l'enfant était en arrêt cardio-ventilatoire à leur arrivée. Il est décédé peu de temps après dans l'hélicoptère du SAMU qui l'acheminait vers l'hôpital de garde, alors que le père avait pris la fuite à pied. Les recherches ont dans un premier temps été orientées vers le terrain escarpé du Mas de la Grotte.

Les techniciens de la police scientifique ont été envoyés sur les lieux du drame, afin de procéder aux traditionnelles constatations et relevés d'indices susceptibles de soutenir les investigations. Le père et la mère sont des étudiants de la région parisienne, réputés sans histoires, qui étaient venus passer les vacances dans le Gard chez les parents du père, ajoute-t-on de même source.

(Créé: 08.08.2012, 14h41)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.