Mardi 27 septembre 2016 | Dernière mise à jour 12:09

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

9 Commentaires

mais c'est ça gary..prends sa défense..que ça soit permis ou pas c'est le cadet de mes souçis..seule le résultat compte..


L'article ne dit pas si l'amant est mort ou encore en vie. Et comment cet agent infiltré s'est-il trouvé dans cette situation ? Par hasard ? Etrange cette histoire.


Ah le policier infiltré n'a pas tué en premier lieu l'amant avant de dénoncé le cocu ? JFC, un résumé svp !

1 Recommandation 0 Signaler un abus

ben s'il s'agit d'un agent infiltré, m'étonnerait qu'il soit passé à l'acte? A moins que l'Indien n'était en tractactions avec plusieurs tueurs à gage.

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Franchement, ils font comment, tous ces gens, pour trouver des tueurs à gage? Il faut déjà avoir un pied dans la pègre, non?


C'est rigolo, cette photo du Palais de justice de Genève, à travers cet objectif "oeil de poisson". Peut-être une inspiration pour le nouveau bâtiment du Parlement vaudois? Tant qu'à faire dans les horreurs...


L'Indien ne savait pas qu'il est interdit d'engager un tueur (la preuve, il a fait confiance au premier venu) et les policiers ne savaient pas que de telles méthodes sont interdites dans la procédure pénale suisse (dans les séries américaines, c'est permis). Un véritable drame humain.


Et moi je vous conseille de prendre connaissance de la Loi Fédérale sur l'Investigation Secrète... vous y apprendrez que les agents infiltrés et que les méthodes utilisées par la police sont tout ce qu'il y a de plus licite !http://www.ejpd.admin.ch/content/ejpd/fr/home/themen/sicherheit/ref_gesetzgebung/ref_abgeschlossene_projekte/ref_verdeckte_ermittlungen.html

4 Recommandation 0 Signaler un abus

Trop forts ces flics ils devraient tourner dans des films de Luc Besson



Retour à l'article