Mercredi 26 juillet 2017 | Dernière mise à jour 00:01

Home-jacking Peines pas si lourdes pour les «lâches»

Les quatre Kosovars qui avaient séquestré une Russe à son domicile de Mont-sur-Rolle (VD), l’an dernier, ont tous écopé de peines inférieures à celles requises.

La procureure Élodie Bonjour avait requis des condamnations de 6 et 7 ans de réclusion pour chacun des agresseurs.

La procureure Élodie Bonjour avait requis des condamnations de 6 et 7 ans de réclusion pour chacun des agresseurs. Image: Le Matin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Vous vous en êtes pris à une personne, chez elle, là où elle ne va plus jamais se sentir en sécurité, et ce à cause de vous. C’est grave, il faudra vous le mettre dans la tête.» Dans une lecture de jugement-fleuve d’une heure sans interruption, le président du Tribunal criminel de Nyon (VD), Daniel Stoll, a martelé, hier, que tout home-jacking se devait d’être lourdement sanctionné. Surtout quand, dans le cas d’espèce, les malfrats (quatre Kosovars de 25 à 37 ans, aux casiers judiciaires déjà chargés) font preuve d’une «terrible lâcheté», «en visant l’appartement d’un homme âgé, où se trouvait une femme seule».

D’abord braquée au revolver, Tatiana* – Moscovite quinquagénaire domiciliée dans la paisible commune viticole de Mont-sur-Rolle – avait été poussée dans sa chambre (un cambrioleur plaquant sa main sur sa bouche et son nez), ligotée aux mains et aux genoux, puis attachée par la taille au cadre du lit, au moyen de vêtements et d’une ceinture trouvée dans la pièce. «J’avais les mains qui devenaient toutes bleues tellement ils avaient serré», témoignait la Russe dans nos colonnes, trois jours après la violente agression. Elle confiait qu’elle avait bien cru mourir lors de ce cambriolage-éclair (en 20 minutes) survenu en plein jour, une fraîche après-midi d’avril 2016. Les cinq juges vaudois de la Côte n’ont cependant pas retenu la circonstance aggravante de brigandage qualifié, soutenue par la procureure lausannoise Élodie Bonjour (qui avait requis des peines de 6 et 7 ans de prison). La vie de Tatiana n’ayant pas été mise en danger (le pistolet brandi par l’un des truands n’était pas chargé et aucune munition n’a été retrouvée sur lui), et le quatuor n’étant «pas apparu comme dépourvu de scrupules». «Il n’y a pas eu de violence gratuite», a estimé le président Stoll, tout en rappelant que l’un des coaccusés avait desserré les liens de sa victime qui le lui avait demandé.

La Cour a cependant qualifié la culpabilité des quatre agresseurs d’«extrêmement lourde»: «Ils ont fait preuve d’un déterminisme aigu et ne pouvaient qu’être conscients des terribles torts infligés à leur victime.» Verdict: des peines privatives de liberté de 4 et 3,5 ans pour les deux Kosovars arrivés en Suisse depuis peu (dont l’un malgré une interdiction d’entrée dans le pays, prononcée deux mois avant le home-jacking), et 5 ans de réclusion pour les plus intégrés, détenteurs d’un permis C: un Lausannois de 27 ans (également condamné pour trafic de cocaïne et violation grave de la circulation routière), et un Nyonnais de 25 ans (au bénéfice d’un «palmarès acquis dans la délinquance»: cinq condamnations pénales, dont une par la justice des mineurs pour lésions corporelles). L’affaire pourrait être rejugée par le Tribunal cantonal vaudois.

* prénom d'emprunt (Le Matin)

Créé: 15.07.2017, 09h00


Sondage

Météo estivale: le temps influence-t-il votre humeur?




Sondage

Prenez-vous vos vacances d'été de préférence en juillet ou en août?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters


Sondage

Etes-vous prêt à faire des cadeaux à une régie pour obtenir un appartement?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.