Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 20:00

Discussion

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

4 Commentaires

Lorsque les identidés de le ou les auteurs ainsi que des lésés lors d'un tel évenement ne figurent pas dans un l'article de presse, je me dit toujours ça ne peut être que des étrangers. C'est quelques jours plus tard que ma pensée me donne raison à 99% , cela depuis longtemps. Lecteurs qui ne sont pas d'accord avec moi faites vous-même l'expérience dans le futur.


à nouveau.. mythiques les médias.. en Suisse alémanique, il y a les noms, les nationalités, les phtotos non flouées.. pourquoi donc en Suisse romande est-ce différent? ce ne sont pas les mêmes règles???


Je me demande si c'est judicieux de diffuser les photos d'une personne qui, recherchée et soupçonnée aujourd'hui, pourrait bien ne pas être le coupable demain... Par contre, je n'ai rien contre pour qu'elles soient diffusées s'il est reconnu coupable et condamné.

2 Recommandation 0 Signaler un abus

c'est qui faut pas froisser les apparachiks du politburo autrement connu sous l'appellation de conseil communal, quoi!

18 Recommandation 0 Signaler un abus


Retour à l'article