ACCUEIL 22.10.2014 Mis à jour à 14h00

Samsung prend l’explosion d’un de ses Galaxy «très au sérieux»

Téléphonie mobile

Samsung Suisse «prend très au sérieux» l’accident qui, lundi matin à La Chaux-de-Fonds (NE), a valu une brûlure au troisième degré sur la cuisse droite à la jeune Fanny Schlatter.

Par Laurent Grabet. Mis à jour le 06.07.2013 35 Commentaires

1/6 Le téléphone Samsung de Fanny Schlatter a pris feu dans sa poche de salopette.
Andree-Noelle Pot

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Pour mémoire, le smartphone Samsung Galaxy S3 de cette apprentie peintre en bâtiment de 18 ans avait soudainement explosé dans la poche de son pantalon avant de l’enflammer. La jeune fille s’en était sortie grâce à l’intervention de son patron, qui avait été contraint de lui arracher le vêtement.

«Dès que nous aurons réussi à contacter cette personne, nous lancerons une enquête approfondie pour faire toute la lumière sur l’accident et, dans ce cadre, ce qu’il reste de son téléphone sera probablement envoyé en Corée», assure Mirjam Berger, porte-parole suisse de la marque coréenne. Elle précise aussi que Samsung est «navré que Mlle Schlatter ait été blessée à cause de son mobile» et que l’entreprise soumet systématiquement ses appareils à des «contrôles qualité rigoureux».

La porte-parole rappelle également que, l’an dernier en Irlande, Samsung avait enquêté sur un téléphone qui, après avoir été branché sur l’allume-cigare de sa voiture par son propriétaire, s’était mis à fumer. «Ces investigations avaient révélé qu’avant cela l’appareil avait été mouillé et séché au micro-ondes!» Les explosions répertoriées de téléphones portables sont en grande majorité dues à une mauvaise utilisation des batteries. Lesquelles doivent être d’origine et jamais exposées à de fortes chaleurs sous peine de bugger.

Fanny Schlatter, de son côté, avait racheté il y a quelques semaines le Samsung datant d’une année à une connaissance et, selon elle, les batteries seraient d’origine. (Le Matin)

Créé: 06.07.2013, 13h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

35 Commentaires

Nicole Martin

06.07.2013, 14:27 Heures
Signaler un abus 46 Recommandation 21

Si la victime a racheté son smartphone à une connaissance, elle peut ignorer son passé et n'est pas en mesure d'assurer que les pièces sont toutes d'origine. Il est aussi possible que son précédent propriétaire l'a fait séché dans un micro-onde comme pour l'autre accident de Samsung. Pour 2 ou 3 qui ont explosé, il en reste tout de même plusieurs dizaines de millions qui fonctionnent bien. Répondre


Alain Merly

06.07.2013, 14:09 Heures
Signaler un abus 25 Recommandation 5

C'est d'ailleurs arrivé aussi à un iphone 5 (et un modèle neuf pas une occasion comme ce Samsung) mais bizarrement la presse en a très peu parlé. http://french.ruvr.ru/2013_03_14/Un-iPhone-5-explose-dans-les-mains-d-un-Thailandais/ Répondre



Sondage

Cinq ans ferme pour meurtre par négligence, la sentence qui frappe Oscar Pistorius vous semble...




Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne