ACCUEIL 3.9.2014 Mis à jour à 06h25

Six Ouïghours tentent de détourner un avion

Chine

Six membres de la communauté minoritaire Ouïgours ont essayé vendredi de détourner un appareil de la compagnie Tianjin Airlines a dix minutes après le décollage.

Mis à jour le 29.06.2012
Au cours de la tentative de détournement, environ 7 ou 8 personnes ont été blessées.

Au cours de la tentative de détournement, environ 7 ou 8 personnes ont été blessées.
Image: Keystone

Partager & Commenter

Un avion reliant deux villes du Xinjiang (nord-ouest de la Chine) a fait l’objet d’une tentative de détournement vendredi par six pirates appartenant à la minorité ouïghoure, a annoncé un porte-parole du gouvernement régional.

Les six hommes ont été maîtrisés par l’équipage et des passagers, selon le site officiel du gouvernement du Xinjiang, Tianshanwang.

La tentative de détournement a eu lieu dix minutes après le décollage de l’appareil de la compagnie Tianjin Airlines de l’aéroport de Hotan, vers lequel l’avion, qui avait pour destination Urumqi, a ensuite fait demi-tour, a précisé Tianshanwang.

"Les six preneurs d’otage sont des Ouïghours", a déclaré la porte-parole du gouvernement du Xinjiang, Hou Hanmin. "Pour le moment nous ne connaissons pas le mobile de leur prise d’otage. Cela fait l’objet d’une enquête", a-t-elle ajouté.

Au cours de la tentative de détournement, "environ 7 ou 8 personnes ont été blessées, dont des membres d’équipage et des passagers", a encore indiqué Hou Hanmin. Les suspects ont été placés en détention, selon l’agence Chine nouvelle.

Le Xinjiang est une région à majorité musulmane secouée par des violences sporadiques entre la minorité turcophone des Ouïghours et les Chinois Han, l’ethnie majoritaire en Chine. Les Ouïghours se plaignent que leurs droits linguistiques et culturels sont bafoués et que le développement économique de leur région profite avant tout aux Hans.

Début juin à Hotan, 11 enfants avaient été blessés lors d’une opération de police dans une école coranique. Les autorités ont assuré que les policiers étaient intervenus pour sauver les enfants alors qu’un incendie avait été déclenché par un engin explosif. Mais une organisation d’exilés ouïghours a affirmé que l’école avait été attaquée par la police avec des gaz lacrymogènes.

En juillet dernier, 20 manifestants ouïghours avaient été tués à Hotan dans des heurts avec la police. La sécurité a été renforcée au Xinjiang depuis des violences entre Ouïghours et Han en juillet 2009 à Urumqi, la capitale de la région, qui avaient fait près de 200 morts et plus de 1600 blessés. (afp/Newsnet)

Créé: 29.06.2012, 10h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment
Super héros, Louis Vuitton, fleuri, à poids... Les meilleurs du web!