Vendredi 26 mai 2017 | Dernière mise à jour 02:37

Etats-Unis SMS sexuels: l'ex-star démocrate plaide coupable

Anthony Weiner, ancien parlementaire, a reconnu avoir envoyé des messages à caractère sexuel à une adolescente de 15 ans.

En plaidant coupable, Anthony Weiner devrait bénéficier d'une peine plus clémente. (Vendredi 19 mai 2017)

En plaidant coupable, Anthony Weiner devrait bénéficier d'une peine plus clémente. (Vendredi 19 mai 2017) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'ancien parlementaire américain Anthony Weiner, une star montante des démocrates avant de voir sa carrière brisée par des échanges lubriques sur les réseaux sociaux, a plaidé coupable vendredi pour avoir «sexté» avec une mineure, un délit passible de 10 ans de prison.

«Je n'ai pas d'excuse»

M. Weiner, 52 ans, a admis en sanglotant avoir échangé des sextos avec une fille âgée d'alors 15 ans entre janvier et mars 2016. Sa femme Huma Abedin, une proche conseillère d'Hillary Clinton, était en pleine campagne présidentielle.

De tels échanges constituent un délit appelé «transfert de contenu obscène à un mineur».

«Je sais que c'était moralement répréhensible et illégal», a déclaré, la voix brisée, Anthony Weiner, devant la juge fédérale de Manhattan Loretta Preska. «J'ai une maladie mais je n'ai pas d'excuse», a-t-il ajouté.

En acceptant de plaider coupable, Weiner évite le procès et devrait bénéficier d'une peine plus clémente. Le juge devrait arrêter sa sentence le 8 septembre.

Il a été mis en liberté moyennant une caution de 150.000 dollars et un suivi médical. M. Weiner, qui fut un temps favori pour remporter la mairie de New York, a défrayé la chronique new-yorkaise des mois durant avec ses sextos et autres échanges à connotation sexuelle avec des femmes parfois mineures sur Twitter et internet.

Nombreux échanges lubriques

La chute de cet homme politique, longtemps en couple avec une protégée d'Hillary Clinton, Huma Abedin, a été une vraie saga aux multiples rebondissements. Il démissionne du Congrès en juin 2011 après un premier scandale révélant ses échanges, sur Twitter, de messages à caractère sexuel avec plusieurs femmes.

Mais il fait des excuses publiques, promet de changer, et a un premier enfant avec Huma Abedin. Et réussit à rebondir en devenant le candidat favori pour la mairie de New York lors de la campagne 2013 pour succéder à Michael Bloomberg.

Mais rapidement, de nouvelles informations émergent sur de nouveaux échanges lubriques. Sa campagne pour la mairie est plombée: il finira cinquième, très loin derrière Bill de Blasio, vainqueur.

Après l'avoir soutenu des mois durant, Huma Abedin annonce en août 2016 qu'elle le quitte, après la publication de nouvelles photos compromettantes de lui, leur fils endormi à ses côtés.

Le nom d'Anthony Weiner réapparait à l'automne dans le cadre de l'enquête du FBI sur le scandale du serveur personnel qu'utilisait Hillary Clinton pour échanger des emails alors qu'elle était secrétaire d'Etat. (afp/nxp)

Créé: 19.05.2017, 21h02

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters