Dimanche 26 février 2017 | Dernière mise à jour 17:42

Koweït Tirs de joie lors d'un mariage: le marié tué

Un jeune mari koweïtien n'a malheureusement pas été à la noce le jour de son mariage: il a été accidentellement tué le soir même de la cérémonie par son ami qui voulait tirer en l'air en signe de joie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Selon le quotidien local «Al-Qabas», «l'ami du marié se préparait à tirer en l'air comme le veut la coutume, mais une balle est partie toute seule et a mortellement atteint le marié au dos». L'incident s'est produit dans la région désertique de Soulaibiya où les tribus ont l'habitude de tirer en l'air lors des mariages.

Le responsable de la mort du marié «s'est livré à la police, assurant qu'il ne voulait absolument pas tuer son ami», selon le journal. «Al-Qabas» indique que les autorités koweïtiennes ont après l'incident «élaboré un plan pour interdire les tirs de joie lors des mariages».

(ats/Le Matin)

Créé: 22.08.2012, 17h19


Sondage

Avez-vous le sentiment que nous sommes facilement à la merci de cyberattaques?





Sondage

Croyez-vous à l'existence de civilisations extraterrestres?




Sondage

Manger des insectes, cela vous tente-t-il?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.