Dimanche 25 septembre 2016 | Dernière mise à jour 22:09

États-Unis Tumeur monstre: lueur d'espoir pour le petit Jose

Grâce à des missionnaires, un Mexicain de 9?ans a été conduit aux Etats-Unis, où il attend un chirurgien capable de l’opérer.

Le pasteur Si Budagher tient compagnie à Jose, qui souffre depuis sa naissance d’une tumeur qui grandit avec lui.

Le pasteur Si Budagher tient compagnie à Jose, qui souffre depuis sa naissance d’une tumeur qui grandit avec lui. Image: Russell Contreras/AP

La tumeur grandit avec Jose depuis sa naissance et menace maintenant d’atteindre son cœur et d’altérer sa vision. (Image: Russell Contreras/AP)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A 9?ans, Jose Serano est défiguré par une tumeur monstrueuse. Le petit Mexicain qui a grandi dans un quartier pauvre de Ciudad Juarez, une ville ravagée par les gangs à la frontière américaine, a soudain retrouvé l’espoir de pouvoir se débarrasser de sa maladie.

Grâce à un raid

Il a été emmené la semaine dernière à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, lors d’un raid en véhicule blindé rendu possible grâce aux autorités américaines. Il est actuellement hébergé au Nouveau-Mexique, dans l’attente de trouver un chirurgien capable de lui ôter sa tumeur. La masse grandit avec lui, depuis sa naissance, et menace maintenant d’atteindre son cœur et d’altérer sa vision. L’enfant et ses parents bénéficient d’un visa humanitaire de 45?jours, qui pourrait être renouvelé au cas où le traitement ne serait pas terminé. «Jose va bien», raconte Ted With, l’un des pasteurs de l’Eglise First Baptist Church de Rio Rancho, au Nouveau-Mexique, qui est à l’origine du transfert de l’enfant aux Etats-Unis. «Il est comme tout petit garçon de 9?ans. Il a beaucoup d’énergie. C’est incroyable de voir avec quelle agilité il se déplace malgré cette tumeur énorme.»

Découvert par hasard

Des missionnaires de la First Baptist Church ont découvert l’enfant en mai dernier lors d’un voyage à Ciudad Juarez, pour aller ravitailler les orphelinats de la ville. «Il est venu vers nous et a proposé de nous aider à porter nos courses», raconte le pasteur Si Budagher, un collègue de Ted With: «Dieu l’a mis sur notre route!» Puis les missionnaires ont obtenu un visa humanitaire en un temps record. «Je refusais de croire que nous ne pouvions rien faire», a indiqué Denise Gutierrez, une fonctionnaire du Département américain de la sécurité intérieure, qui a facilité les démarches pour Jose et pour ses parents.

Jusqu’à présent, les médecins se sont trouvés démunis face à l’ampleur de la tumeur. Mais il y a une lueur d’espoir. Jose Serano a vu il y a quelques jours un chirurgien pédiatrique d’un hôpital universitaire du Nouveau-Mexique, qu’il doit revoir ces jours prochains. «C’est le début d’un long processus», précise Ted With. «Nous espérons pouvoir trouver un spécialiste qui acceptera de l’opérer, car la tumeur est en train de s’attaquer à d’autres parties de son corps.»

Toute la congrégation de la First Baptist Church de Rio Rancho, une ville à 400?kilomètres au nord de Ciudad Juarez, s’est mobilisée pour l’enfant. Le garçon qui adore le football loge avec sa famille chez le couple de missionnaires qui l’a découvert en mai dernier. Le week-end, il se rend à l’église «pour jouer avec les autres enfants», relève Ted With qui ajoute: «Jose court plus vite que la plupart de ses amis!» (Le Matin)

(Créé: 31.07.2012, 08h41)

Sondage

Que pensez-vous des places de cinéma numérotées comme au théâtre?





Sondage

Pensez-vous qu'Hillary Clinton soit encore en mesure de battre Donald Trump?




Sondage

Vous sentez-vous floué par les mesures eurocompatibles du Conseil national sur l'immigration?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.