Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 11:57

Petites annonces «Vends bébé de six mois, prix à débattre»

Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête après la parution d'une annonce sur un site d'annonces gratuites entre particuliers, pour la vente d'un bébé de 6 mois.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette annonce a été publiée dans la nuit de samedi à dimanche, puis a été retirée du site au bout de quelques heures.

«Un usager du site a vu cette annonce et a alerté les services de police», a indiqué une source policière à l'AFP. La Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis a été chargée de l'enquête. Cette annonce pourrait être une supercherie ou un cannular, selon la source policière.

Selon l'info de M6, l'auteur de l'annonce justifiait sa démarche en expliquant qu'il avait découvert que l'enfant n'était pas le sien. (afp/Le Matin)

(Créé: 04.09.2012, 08h09)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.