Mercredi 26 juillet 2017 | Dernière mise à jour 00:01

Star Oh oui, Robbie!

Fidèle à sa réputation, le Britannique a offert, pour les 40 ans du Paléo, un spectacle rempli de générosité, de reprises et de frasques!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Voir un chanteur faire des pompes sur scène, mettre un kilt (montrer son slip tigre) et draguer à tout va comme l'a fait «Robbie *fucking* Williams» lundi soir au Paléo en agacerait plus d'un. Avec lui, ça passe pourtant. Largement. C'est peut-être parce qu'il a dans ses yeux ce regard malicieux qui fait qu'on lui pardonne tout. Mieux: on en redemande.

Faire ici la liste de tous les morceaux qu'il a fait ne servirait à rien. Il a fait tous ses tubes. Tout ce que le public attendait. Un public qui a vu son Robbie, qui a chanté avec Robbie du début à la fin accompagné par un orchestre, notamment des cuivres ainsi que de trois choristes et qui a fait de Robbie une icône. C'est par ses reprises qu'il a étonné. En imitant d'abord Bruce Springsteen qui chanterait du Robbie, «Wonderwall» d'Oasis, un medley composé de «We Will Rock You» et «I Love Rock'n'Roll» ou «Royals» de Lorde avec de nouveau ses yeux plein de malice. Encore des plaisanteries sur les + ou les - de 30 ans, rapport à «ceux qui me connaissaient déjà dans les années 1990».

La drague dans un lit devant 45 000 personnes

Joli moment aussi que cette arrivée sur scène de son père, Pete, alors que Robbie est seul à la guitare pour chanter avec lui. Alors même que le fiston venait de draguer une fille - une certaine Céline - devant 45 000 personnes. Il préparait en fait le terrain pour plus tard. Le Britannique la faisait monter en effet pour l'installer à ses côtés dans une sorte de lit vertical avec un écran qui projetait deux faux corps dansant en pyjamas. On l'avoue: on a bien ri.

On est partagé par son rappel sur «Bohemian Rhapsody» («pour Freddie Mercury», dit-il). Mais la star nous a vite fait oublier ce moment en demandant au public s'il devait raser ses aisselles ou non pour son concert en Italie dans deux jours.

Encore et toujours généreux, il aligne «She's The One», «Angel» puis «My Way» pour conclure un show qui s'est avéré être un gros gros gâteau d'anniversaire. D'ailleurs, il a offert un «Happy Birthday Paléo» avec toute son équipe et l'entier du public.

Elle est pas belle cette première soirée? (Le Matin)

Créé: 21.07.2015, 00h42

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

En direct de Twitter avec @lemondedekaro et @Fluckskywalker





Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.