Mercredi 26 juillet 2017 | Dernière mise à jour 00:01

Internet Des géants d'Internet unis contre le djihadisme

YouTube, Twitter, Microsoft et Facebook ont annoncé la création d'un forum commun pour lutter contre les contenus djihadistes.

Image prétexte

Image prétexte Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube (Google/Alphabet) ont annoncé lundi la création du forum mondial d'Internet contre le terrorisme. Cette initiative des géants du secteur, pressés d'agir, vise à agir contre les contenus djihadistes.

Les quatre groupes avaient annoncé en décembre un partenariat mondial pour lutter contre les contenus à «caractère terroriste». Ce «Global Internet Forum to Counter Terrorism» vient «formaliser et structurer les axes de collaboration existants ou à venir entre nos entreprises», précise un communiqué commun.

«En travaillant ensemble, en partageant les meilleurs outils technologiques et organisationnels élaborés par chacune de nos entreprises, nous pouvons avoir un meilleur impact sur la menace que constitue le contenu terroriste en ligne», poursuit-il.

Cette structure pourra aussi collaborer avec des start-up, «des groupes issus de la société civile, des universitaires, des gouvernements et des organisations comme l'Union européenne et les Nations unies», relèvent les quatre partenaires.

Procédure judiciaire à Orlando

Les actions du forum vont se concentrer sur les solutions technologiques et le partage de connaissances entre les entreprises et les organismes participants.

Cette initiative intervient alors que les Etats-Unis et la Commission européenne, entre autres, ont multiplié les appels ces derniers mois pour que les réseaux sociaux intensifient leur lutte contre la propagande djihadiste.

Les groupes ont multiplié les annonces en ce sens. Facebook et Google ont détaillé ce mois-ci leurs actions, après plusieurs attentats au Royaume-Uni.

Empreintes digitales numériques

En décembre, Facebook, Microsoft, Twitter et YouTube avaient annoncé la création d'une base de données commune comprenant les «empreintes digitales» numériques de photographies ou vidéos de propagande et de recrutement, retirées de leurs plates-formes.

Les familles de trois victimes de la fusillade dans une boîte de nuit d'Orlando ont lancé en décembre une procédure judiciaire contre Facebook, Twitter et Google, les accusant d'avoir apporté un «soutien matériel» à l'Etat islamique qui a revendiqué le massacre.

(ats/nxp)

Créé: 27.06.2017, 04h28


Sondage

Météo estivale: le temps influence-t-il votre humeur?




Sondage

Prenez-vous vos vacances d'été de préférence en juillet ou en août?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.