Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 00:01

Héritage Des sites archéologiques syriens numérisés en 3D

De grands sites historiques de Syrie, photographiés par drones, sont ouvert à la visite virtuelle.

Le krak des chevaliers, un château fort situé au nord de Damas a été photographié sous tous les angles pour reconstituer une image 3D extrêmement précise et virtuellement

Le krak des chevaliers, un château fort situé au nord de Damas a été photographié sous tous les angles pour reconstituer une image 3D extrêmement précise et virtuellement "visitable". Le projet Syrian Heritage tente ainsi de sauver des sites menacés par la guerre en Syrie. (Image d'illustration, sur le site réel - @peuplier, Flickr Creative Commons)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des reconstitutions en 3D de grands sites syriens, menacés par la guerre, seront disponibles à partir de mardi dans une base de données en ligne, «Syrian Heritage».

Elles sont le fruit d'une vaste opération de numérisation de la start-up française Iconem.

Alors que des centaines de sites syriens ont été détruits ou pillés depuis le début du conflit en 2011, dont les célèbres temples de Bêl et Baalshamin à Palmyre, dynamités par Daech, Iconem s'est rendue fin 2015 à Damas pour apporter matériel et formation à une quinzaine d'archéologues syriens, précise l'entreprise dans un communiqué.

La société utilise des drones équipés d'appareils photographiques pour survoler les sites, ainsi qu'une technique innovante de traitement d'images appelée photogrammétrie, capable de synthétiser des milliers de clichés pour reproduire les monuments avec une précision pouvant aller jusqu'au millimètre.

Visites virtuelles

Parmi les sites déjà numérisés figurent le krak des chevaliers, immense château fort crochâtisé au nord de Damas, la citadelle de Damas, datant également du XIe siècle, la mosquée des Omeyyades à Damas (VIIIe siècle), des maisons traditionnelles de la période ottomane, le palais Azem, ancien palais du gouverneur ottoman, le théâtre romain de Jableh et le site phénicien d'Ougarit, d'où provient la plus ancienne écriture alphabétique au monde.

Iconem a aussi numérisé les collections de grands musées syriens, dont celui de Lattaquié. Ces images 3D offrent des visites virtuelles interactives, des vidéos en images de synthèse et des documentations à usage scientifique.

Cinq sites sont déjà en accès libre: la mosquée des Omeyyades, le site d'Ougarit, les maisons damascènes, le théâtre de Jableh et le krak des chevaliers. L'intégralité de la collection sera disponible fin mai, précise Iconem. (ats/nxp)

(Créé: 14.03.2016, 02h41)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.