Vendredi 30 septembre 2016 | Dernière mise à jour 13:39

Réseaux sociaux Facebook et Google rendent plus visibles leurs utilisateurs

Les groupes internet américains ont modifié certaines modalités de leurs réseaux sociaux respectifs, ce qui va rendre certains de leurs membres et leurs activités plus visibles.

Facebook a supprimé une fonctionnalité qui permettait à certains membres de rester cachés du milliard d'autres utilisateurs du réseau.

Facebook a supprimé une fonctionnalité qui permettait à certains membres de rester cachés du milliard d'autres utilisateurs du réseau. Image: AFP

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Facebook a supprimé une fonctionnalité qui permettait à certains membres de rester cachés du milliard d'autres utilisateurs du réseau, en leur permettant de ne pas apparaître en cas de recherche sur leur nom. «Ce réglage a été créé quand Facebook n'était qu'un simple registre de profils», mais fait «apparaître comme cassé parfois» le moteur de recherche interne du réseau, en pleine montée en puissance, a commenté Michael Richter, responsable des questions liées aux données privées de Facebook.

«Par exemple, les gens trouvaient déroutant d'essayer de trouver quelqu'un qu'ils connaissaient personnellement et de ne pas pouvoir le trouver dans les résultats de recherche», a-t-il expliqué, évoquant aussi le cas de «deux personnes membres du même groupe sur Facebook et incapables de se trouver avec la fonction de recherche».

Protection des données protégée

Facebook avait annoncé l'année dernière déjà la suppression de cette fonctionnalité pour ses nouveaux membres, mais l'avait maintenue pour une période de transition pour le «petit pourcentage» d'anciens utilisateurs qui l'avait activée.

Michael Richter a assuré que cela n'aurait pas d'impact pour la protection des données privées des utilisateurs, que Facebook est régulièrement accusé de ne pas suffisamment assurer. «Le meilleur moyen de contrôler ce qu'on peut trouver sur vous sur Facebook est de choisir qui peut voir les choses individuelles que vous publiez», a-t-il commenté.

Google a annoncé séparément vendredi qu'il allait commencer à utiliser dans des publicités les photos des membres de son réseau social Google+ et les marques ou endroits qu'ils disent aimer avec le bouton «+1». Il fait valoir que «des recommandations de personnes qu'on connaît peuvent vraiment aider».

Facebook a déjà une pratique similaire.Google a précisé que les utilisateurs pourraient choisir de désactiver cette fonctionnalité, et que ce serait automatiquement le cas pour les moins de 18 ans. (afp/nxp)

(Créé: 11.10.2013, 22h05)

Sondage

Faut-il introduire la préférence indigène lors des embauches?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.