ACCUEIL 23.7.2014 Mis à jour à 21h59

Les astuces pour arrêter de se faire plumer

Roaming

Les Suisses qui téléphonent depuis l'étranger avec leurs mobiles paient des prix exorbitants. Découvrez comment limiter la facture.

Par Simon Koch. Mis à jour le 27.06.2013 35 Commentaires
Au retour des vacances, la facture de téléphone peut être très salée.

Au retour des vacances, la facture de téléphone peut être très salée.
Image: Keystone

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les Suisses qui utilisent leur téléphone mobile à l'étranger vont continuer de se faire plumer. Alors que l’UE bride les tarifs d’itinérance de ses opérateurs, en Suisse, le libre marché l’emporte sur le bien des consommateurs.

Des moyens existent afin de limiter les dégâts, mais aucun n'est vraiment simple. Ils demandent au mieux de l'anticipation et du temps pour être mis en place, au pire pas mal de débrouillardise, et dans tout les cas une bonne dose de patience.

Jouer le jeu de son opérateur

Moyennant paiement, les opérateurs suisses proposent des «option roaming», à souscrire le temps des vacances. Celles-ci permettent de bénéficier de tarifs réduits pour les communications et le trafic de données depuis l'étranger. Attention toutefois aux délais d'abonnement et de mise en place de ces offres. Il vaut mieux s'y prendre à l'avance et ne pas oublier de se désinscrire une fois rentré.

Ruser

Une option plus radicale consiste à opter pour un opérateur local et acheter une carte SIM prépayée dans le pays de destination. Son prix est rapidement compensé par les économies réalisées sur les minutes de communication. A noter que cette opération fonctionne uniquement si le téléphone mobile n’a pas été bridé (sim-locké) par l’opérateur.

La méthode comporte aussi des inconvénients, notamment la perte de temps et les formalités au moment de l’achat. Sans compter que vos contacts ne reconnaitront pas votre numéro. Elle s'adresse donc principalement aux personnes qui retournent régulièrement dans le même pays de vacances.

Solution polyvalente: opter pour une carte XXSIM, qui fonctionne dans le monde entier et pourra être réutilisée lors de chaque voyage à l’étranger. Développée par une société suisse, cette carte SIM prépayée propose un numéro européen au prix de 15 francs. Les communications mobiles depuis l’étranger sont jusqu’à 85% moins chères, et les communications entrantes sont gratuites dans plus de 120 pays. Le trafic de données est également à un prix plancher. La commande et le chargement de crédits se font directement sur le site https://xxsim.com/fr. Un peu laborieux au niveau de la configuration.

Se débrouiller

On ne le répète jamais assez: sur les smartphones, il est fortement recommandé de renoncer à tout transfert de données à l’étranger. Envoyer des Mail, consulter Google Maps ou Facebook tout en étant connecté à un réseau étranger fait exploser la facture en quelques secondes. Les notifications et autre Push doivent également être mis en veilleuse.

Le plus sûr est de brider la fonction dans les réglages du téléphone. Cette limitation temporaire permet d'éviter les connexions intempestives aux réseaux étrangers qui peuvent survenir même lorsque le wi-fi est activé.

Ceux qui ne peuvent pas décrocher durant les vacances devraient consulter les services web lorsque leur smartphone se connecte à un réseau wi-fi, si possible sécurisé. La connexion à internet classique peut également servir à téléphoner à bon compte ou gratuitement, par exemple via l’application Skype. WhatsApp propose pour sa part d’envoyer des SMS gratuits, mais gare aux soucis de confidentialité. Si vous n’êtes pas à l’aise avec ces applis, prenez le temps de les tester chez vous avant de partir.

Et la nouvelle appli Swisscom iO?

La nouvelle application Swisscom iO lancée fin juin offre les mêmes fonctions que les App ci-dessus. Mais attention, elle n'est pas la panacée non plus. A l'étranger, si le smartphone n'est pas connecté au Wi-Fi, iO consommera immanquablement des Mégaoctets de données pour téléphoner et envoyer de messages via internet. Heureusement, les volumes restent faibles: une heure de conversation en VoIP grignote 30 Mo de données.

Car les prix facturés par nos opérateurs pour l'itinérance des données (Data Roaming) restent chers (lire notre article) même en souscrivant avant de partir à un plan tarifaire. (Newsnet)

Créé: 27.06.2013, 11h35

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

35 Commentaires

Jean-Paul Costantini

29.06.2012, 15:03 Heures
Signaler un abus 147 Recommandation 19

La question primordiale est : "faut-il toujours être atteignable, se livrer à des bavardages inutiles, envoyer des mails...?". Prendre des vacances sans emporter son téléphone portable, pourrait aider les stressés à se reposer vraiment. Pour le prix du roaming, on peut aller manger dans un bon resto, faire un peu la fête et surtout s'apercevoir que l'on n'est jamais irremplaçable. Répondre


Claude Dard

30.01.2013, 12:14 Heures
Signaler un abus 95 Recommandation 4

Les sénateurs gagnent du temps en refusant de légiférer sur ce vol organisé par quelques entreprises qui pratiquent une entente cordiale pour fixer un prix usurier. On peut se demander quel est le rôle des politiciens. Défendre des citoyens ou des actionnaires ? Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne