ACCUEIL 21.10.2014 Mis à jour à 10h18

Alerte à Malibu en version télécommandée

Robotisation

EMILY est moins sexy que Pamela Anderson, mais tout aussi efficace. Cette sauveteuse d’un nouveau genre est télécommandée et s’active grâce à une batterie.

Par Vicky Huguelet. Mis à jour le 20.08.2012 2 Commentaires


Partager & Commenter

Bientôt dépassés, les sauveteurs en chair et en os? EMILY est plus rapide que n’importe quel être humain, car elle peut atteindre une vitesse de près de 10m/s. Et on n'a pas besoin de la payer! «En ces jours de diminution de budget et de manque de disponibilité du personnel, c’est un avantage», a expliqué au site Heraldnet le chef des pompiers de Depoe Bay, dans l'Oregon, qui a utilisé EMILY pour sauver un père et son fils le 15 juillet.

La sauveteuse d’1m20, qui coûte environ 10 000 francs, pèse 11 kilos et glisse sur l’eau grâce à un système de flottaison. EMILY, qui signifie «Emergency Integrated Lifesaving Lanyard», a été créée par Hydronalix, une compagnie implantée à Green Valley, en Arizona. Le robot ne craint pas les vagues violentes et peut être équipée d’une radio afin que les sauveteurs, restés sur la plage, puissent donner des instructions aux nageurs paniqués.

Et, contrairement aux héroïnes d’«Alerte à Malibu», EMILY accepte que l’on s’accroche à ses bouées pour retourner sur la plage, où pour attendre les renforts. La machine doit cependant collaborer avec ses semblables humains car il doit toujours y avoir un sauveteur pour la guider, et elle ne sait pas faire du bouche-à-bouche... (Le Matin)

Créé: 20.08.2012, 13h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

Alexandre Guillet

21.08.2012, 10:14 Heures
Signaler un abus

Pratique, mais le jour où la victime est paralysée des bras suite à une collision avec des rochers, ils font comment? Répondre



Sondage

Êtes-vous favorable à l'introduction sur Facebook d'un bouton "Je n'aime pas"?