ACCUEIL 22.8.2014 Mis à jour à 09h24

Le dictionnaire des abréviations high-tech

Pratique

LTE, NFC, QR, M2M: suivez-le guide pour ne pas vous perdre dans la jungle des abréviations high-tech incontournables cette année.

Mis à jour le 21.01.2013
Avec la technologie Ultra HD, la résolution des téléviseurs passe de 2 millions de points (1920 x 1080 points) à un minimum de 8 millions de points (3840 x 2160 points).

Avec la technologie Ultra HD, la résolution des téléviseurs passe de 2 millions de points (1920 x 1080 points) à un minimum de 8 millions de points (3840 x 2160 points).
Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Les promoteurs des nouvelles technologies aiment visiblement les abréviations. Ceux qui souhaitent s’y retrouver dans cette jungle, par exemple en vue de comprendre prospectus et autres manuels d’utilisation, vont devoir en ce début d’année se familiariser avec des termes comme LTE, NFC, QR, M2M et UHD TV, entre autres.

La mobilité à vitesse grand V

LTE représente sans conteste l’abréviation la plus chère. Derrière ces trois lettres signifiant en anglais Long Terme Evolution, se cache la dernière génération du réseau de télécommunications mobiles. Appelée aussi 4G, cette technologie vise à optimiser l’accès à l’internet mobile, de plus en plus d’appareils portables échangeant une quantité croissante de données.

A la faveur du nouveau réseau mobile, un plus grand nombre de personnes peuvent surfer en même temps à une vitesse plus élevée. Dans des conditions d’utilisation optimales, il offre un débit de 100 Megabits par seconde. Il faut ainsi 6 secondes pour transférer un morceau de musique au format MP3 d’une durée d’une heure. Mais cette évolution nécessite de nouveaux émetteurs et fréquences. Et les utilisateurs doivent eux aussi se doter de téléphones mobiles ou d’une clef USB pour les ordinateurs portables compatibles pour en tirer bénéfice. Ces prochaines années, les opérateurs de télécommunications vont investir plusieurs milliards de francs dans la LTE.

Paiements mobiles

L’abréviation NFC a elle aussi un rapport avec l’argent. La technologie de communication en champ proche ou Near Field Communication, en anglais, permet d’échanger des données sans fil sur une très courte distance, soit une dizaine de centimètres. Les appareils NFC actifs, tels que les téléphones portables ou les terminaux de paiements des magasins peuvent ainsi effectuer des transactions. Au lieu de sortir le portemonnaie, il suffit pour payer un achat de poser le mobile sur une surface de réception à la caisse. Selon le montant, il faut encore composer un code. Mais la NFC fonctionne également de manière passive, sans utiliser de courant électrique, notamment sur des cartes en plastique, des autocollants ou des affiches.

En approchant un téléphone portable compatible avec la norme NFC, celui-ci peut récupérer des données comme par exemple un horaire, une carte de visite ou une adresse internet. Très fines, ces «radios-étiquettes» passives ne coûtent que quelques centimes et sont programmables.

Il est ainsi possible de coller une étiquette sur une table de nuit ou un bureau et dès que le téléphone portable s’en approche, il peut adopter un fonctionnement prédéfini, comme par exemple passer en mode silencieux dans la chambre à coucher. A l’exception notable des appareils d’Apple, tous les smartphones récents sont dotés d’une puce NFC. Reste que cette technologie n’en est qu’à ses balbutiements en Suisse, notamment en matière de paiements.

Le nouveau code-barres

Les codes QR se destinent eux aussi aux smartphones. Une fois photographié avec ce dernier, ce type de code-barres constitué de modules noirs disposés dans un carré à fond blanc va livrer des informations, ou une réponse rapide, quick response (QR) en anglais.

Celle-ci peut se présenter sous la former d’un lien vers un site internet, une adresse, un numéro de téléphone ou d’autres données. Cette technique permet de renoncer à la fastidieuse copie de coordonnées d’un site, par exemple.

Quand les machines parlent ...

Pour rester dans le domaine de l’image, l’ultra haute-définition ou Ultra HD (UHD), permet elle aux téléviseurs de la dernière génération d’afficher une résolution encore plus élevée que celle des appareils HD. Celle-ci passe ainsi de 2 millions de points (1920 x 1080 points) à un minimum de 8 millions de points (3840 x 2160 points).

Des modèles de télévision Ultra HD sont certes déjà disponibles, mais à un prix de 15’000 francs. De plus, leurs détenteurs devront faire preuve de patience, car il faudra plusieurs années pour que les diffuseurs émettent dans ce format.

...aux machines

L’abréviation M2M qui signifie Machine-to-Machine Communication, permet pour sa part à divers types d’appareils d’échanger des informations entre eux. Cette solution technique peut par exemple être intégrée à une citerne de mazout, laquelle peut ainsi signaler que son contenu est bientôt vide et peut contacter le fournisseur d’huile de chauffage.

La technologie M2M peut s’appliquer à de nombreux domaines dans une maison, comme le démontre le système de domotique modulaire Quing Home. En disposant simplement des capteurs de mouvement près des portes et fenêtres ainsi qu’à d’autres endroits de la maison, des caméras et des adaptateurs aux prises électriques, lesquels sont connectés sans fil à une centrale de commande, il est possible de piloter - aussi via internet - les équipements du foyer.

Que le début

Ainsi, en entrant dans une pièce, la lumière s’allume automatiquement. Si un intrus le fait en cas d’absence, une alarme se déclenche aussitôt. Le voisin peut par exemple être appelé et une vidéo de la personne entrée sans y être invitée est envoyée sur le smartphone du propriétaire.

Des dizaines d’appareils peuvent ainsi échanger des informations de manière intelligente et peuvent être pilotés sans fil via internet. La technologie M2M devrait gagner en popularité cette année. (ats/Newsnet)

Créé: 21.01.2013, 16h45

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment