ACCUEIL 1.11.2014 Mis à jour à 10h30

WhatsApp victime d'une grosse faille de sécurité

Espionnage

L’application pour smartphones ne protège pas les messages qu'elle envoie. Les intercepter est un jeu d'enfant.

Par Simon Koch. Mis à jour le 02.08.2012
WhatsApp ne crypte toujours par les messages au moment de les transmettre. Une application pirate permet de les intercepter.

WhatsApp ne crypte toujours par les messages au moment de les transmettre. Une application pirate permet de les intercepter.

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Disponible sur la plupart des smartphones, WhatsApp permet d’envoyer gratuitement des messages aux personnes qui ont installé l’application. Cette caractéristique explique son immense popularité, notamment chez les ados qui l’utilisent pour chatter.

Problème: WhatsApp est très facile à pirater. C’est le site allemand ComputerBild qui tire la sonnette d’alarme, soulignant que l’interception des SMS est un véritable jeu d’enfant.

Une application Android téléchargeable sur le net permet d’intercepter les messages des smartphones connectés à un même réseau wi-fi. Le danger de se faire espionner est donc particulièrement grand dans les lieux publics, bistros et autres, qui proposent un réseau gratuit à leurs clients.

Pas de cryptage

Une première alerte ce printemps sur la confidentialité de WhatsApp avait poussé les concepteurs de l’application à sortir une mise à jour obligatoire. Les corrections apportées sont visiblement insuffisantes, puisque l’App ne crypte toujours par les messages au moment de les transmettre.

Selon ComputerBild, les amateurs de SMS gratuits seraient avisés de migrer avec leurs contacts vers d’autres applications, comme MySMS Remote (Android uniquement), ou ChatOn (iOS et Android). A noter que depuis iOS5, l’envoi de messages entre appareils Apple est gratuit grâce à iMessage. (Newsnet)

Créé: 02.08.2012, 12h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment