ACCUEIL 20.9.2014 Mis à jour à 23h43

Microsoft présente «Surface» pour tacler Apple

Tablette

Le géant informatique a dévoilé hier sa nouvelle tablette destinée à concurrencer l'iPad, leader du marché.

Mis à jour le 19.06.2012 32 Commentaires

1/9 La nouvelle tablette est équipée d'une housse de protection qui fait office de clavier.
Image: Keystone

   

Articles en relation

Une tablette orientée consommateur

«Ce produit marque un grand virage dans la stratégie de matériel de Microsoft, a déclaré Sarah Rotman Epps, analyste chez Forrester. Il met l’accent sur le consommateur, plus que sur l’entreprise», affirme-t-elle dans un message envoyé sur son blog. «Et il permet à Microsoft de concurrencer le modèle verticalement intégré d’Apple».

Selon elle, Microsoft doit cependant prendre garde à de ne pas effrayer le consommateur avec une offre trop riche d’applications et de gadgets sur sa tablette. «Le choix est le dogme de Microsoft mais avec trop de choix, le consommateur peut être submergé», dit-elle.

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Le directeur général de Microsoft, Steve Ballmer, a décrit le nouvel appareil comme une tablette «pour travailler et pour jouer». Cette présentation avait été précédée de nombreuses spéculations. Deux versions sensiblement différentes seront proposées à la vente.

Modèles grand public

Le premier modèle de la tablette fonctionne avec le système d'exploitation Windows RT. D'une épaisseur de 9,3 mm, il pèse 676 g et est doté d'un écran HD 16:9 de 10,6 pouces (26,9 cm).

En comparaison, l'iPad 2 mesure 8,8 mm d'épaisseur pour 589 g , et le nouvel iPad pointant à 9,4 mm pour 635 g. Chez Apple, l'écran est de 9,7 pouces (25 cm).

Si cette tablette «Surface» possède une résolution moins bonne que son concurrent, elle dispose en revanche d'une connectique abondante (micro-SD, USB 2.0 et micro-HD).

La tablette devrait sortir à l'automne, en même temps que Windows 8, et sera disponible avec 32 ou 64 Go de mémoire.

Modèles pro

Le second modèle devrait suivre 3 mois plus tard. Equipé d'un processeur plus puissant (Intel Ivy Bridge i5), il devrait faire tourner le système d'exploitation Windows 8 Pro, dans une version semblable à celle des PC. Revers de la médaille, la «Surface» pro est aussi plus épaisse et lourde que sa cousine grand public (13,5 mm et 903 gr).

Un clavier à clipper

Innovation geek et pratique, Microsoft a intégré un clavier (!) dans la fourre de protection de sa tablette. Sur le modèle de la «smart cover» des iPad, la couverture se fixe par aimantation. Cinq couleurs seront disponibles.

Microsoft tient-il enfin un tueur d'iPad? Trop d'inconnues demeurent. Les prix, l'autonomie et la résolution des écrans n'ont pas été dévoilés pour l'instant. (SK/ats/Newsnet)

Créé: 19.06.2012, 09h38

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

32 Commentaires

Boula Boula!

19.06.2012, 09:34 Heures
Signaler un abus 12 Recommandation 0

Pour moi, la tablette "Cailler", c'est la meilleure ! ;-) Répondre


Sam amuz

19.06.2012, 11:40 Heures
Signaler un abus 6 Recommandation 0

En voilà un bel objet. Simple, joli et une utilisation très agréable (je parle de l'OS). ça sort des sentiers battus. Un seul mot ---- BRAVO ---- à Microsoft. Je pense qu'ils on sû reprendre ce qui fait la force des tablettes actuelles et ajouter des améliorations conséquentes. Un peu copier, un peu inventer... un mélange qui a réussi à Apple. Pourquoi pas Microsoft? Répondre