Mardi 30 août 2016 | Dernière mise à jour 09:11

Informatique Apple devient client de Google

Le géant à la pomme aurait payé entre 400 et 600 millions de dollars par an à Google dans le secteur de l'informatique dématérialisée.

Ce contrat offre à Google un coup de pouce important dans la guerre livrée à Amazon et Microsoft dans les services informatiques dématérialisés aux marges lucratives.

Ce contrat offre à Google un coup de pouce important dans la guerre livrée à Amazon et Microsoft dans les services informatiques dématérialisés aux marges lucratives. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Google est devenu prestataire d'Apple dans l'informatique dématérialisée («cloud»), rapporte jeudi le site spécialisé américain Re/code, citant des sources anonymes proches du dossier.

Le contrat signé l'an dernier coûterait à Apple entre 400 et 600 millions de dollars par an, croit savoir Re/code. Mais il pourrait être de courte durée parce qu'Apple est en train de construire sa propre infrastructure, avertit le site.

Outre son caractère symbolique, ce contrat offre à Google un coup de pouce important dans la guerre livrée à Amazon et Microsoft dans les services informatiques dématérialisés aux marges lucratives.

Apple, qui n'a pas pour l'instant les infrastructures suffisantes pour gérer en propre tous ses services de «cloud», fait aussi appel à Amazon Web Services (AWS), division du géant du commerce en ligne spécialisée dans le «cloud computing». AWS est l'une des principales sources de profits d'Amazon.

Le groupe à la pomme a également recours à Azure, branche de Microsoft spécialisée dans le «cloud».

Microsoft, Google et Amazon permettent aux entreprises et administrations d'utiliser leurs serveurs au lieu de bâtir leurs propres infrastructures informatiques. Ce modèle séduit parce qu'il offre davantage de souplesse et permet de limiter les coûts.

Amazon domine ce marché, suivi par Microsoft. Google, troisième à bonne distance des deux premiers, casse les prix pour rattraper son retard.

(afp/nxp)

(Créé: 17.03.2016, 14h43)

Sondage

Indiquer la présence d'un radar sur les réseaux sociaux est-il acceptable?




Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.