ACCUEIL 22.10.2014 Mis à jour à 16h56

Elle découvre des pyramides inconnues grâce à Google

Egypte

Une archéologue américaine a localisé des collines anormales dans le bassin du Nil. Il pourrait s’agir de pyramides disparues.

Mis à jour le 14.08.2012

1/5 En plus de 4 pyramides potentielles (en-haut), les images révèlent la présence d'une intrigante colline plate à base triangulaire.

   

Partager & Commenter

Mots-clés

[Alt-Text]

Plus besoin de traîner ses guêtres dans le sable brûlant pour jouer les Indiana Jones. L’archéologue américaine Angela Micol a fait une découverte intéressante en restant assise devant son ordinateur en Caroline du Nord.

La spécialiste, qui analyse des images satellites depuis 10 ans, vient de découvrir deux sites encore inconnus dans le bassin du Nil. Sa source d'information: l'outil Google Earth.

Le premier semble comporter quatre pyramides, dont la plus grande mesure 45 mètres de côté, rapporte Angela Micol sur sa page internet.

Le second site pourrait également abriter quatre pyramides de 30 et 76 mètres de côté. Pour l’égyptologue Nabil Selim, la taille des petites buttes rappelle les pyramides de la 13e Dynastie.

La plus grande pyramide du monde?

Plus intriguant, les images révèlent au même endroit la présence d’une grande colline plate à base triangulaire. Ce monticule géométrique mesure près de 200 mètres de côté.

S’agit-il de la plus grande pyramide du monde? «Les images parlent d’elles-mêmes, note Angela Micol. Des recherches sur le terrain seront nécessaires pour confirmer que les monticules sont des pyramides.»

Les coordonnées exactes des sites ont été transmises à d’autres chercheurs et égyptologues. (SK/Newsnet)

Créé: 14.08.2012, 17h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Sondage

Êtes-vous favorable à l'introduction sur Facebook d'un bouton "Je n'aime pas"?