ACCUEIL 30.8.2014 Mis à jour à 14h03

Julian Assange va travailler pour Poutine

Télévision

Le fondateur de WikiLeaks va animer dès la mi-mars un show télévisé sur une chaîne russe fondée par le Kremlin. Sur le Net, la crédibilité de Julian Assange s’écorne encore un peu plus.

Par Simon Koch/afp. Mis à jour le 26.01.2012 1 Commentaire

1/9 Julian Assange a été arrêté en décembre 2010 à Londres à la suite d'un mandat d'arrêt européen.
Image: Archive/Keystone

   

Articles en relation

Fixé sur son sort début février

Julian Assange a été arrêté en décembre 2010 à Londres à la suite d’un mandat d’arrêt européen. Agé de 40 ans, l’Australien est assigné depuis à résidence dans le manoir d’un ami dans la campagne anglaise.
La Cour suprême britannique doit examiner les 1er et 2 février le nouvel appel qu’il a formé contre son extradition vers la Suède, où il est recherché dans une affaire de viol et d’agressions sexuelles présumés.

Assange a toujours réfuté ces accusations et se dit victime d’un complot politique ourdi par les Etats-Unis. Selon lui, Washington agirait en représailles à la publication par son site de dizaines de milliers de documents militaires sur l’Irak, l’Afghanistan et de télégrammes diplomatiques américains.

Liens

Mots-clés

Le fondateur du site WikiLeaks a annoncé mardi via communiqué qu’il allait lancer une émission de débat, sans préciser qui allait la diffuser. Le mystère n’aura pas duré. C’est la chaîne russe prokremlin, RT (anciennement Russia Today) qui s’en chargera. Premier rendez-vous: mi-mars.

On sait peu de chose de l’émission, si ce n’est qu’Assange y parlera du «monde de demain» avec «des acteurs politiques majeurs, des penseurs et des révolutionnaires du monde entier», selon le communiqué de WikiLeaks. Le site évalue l’audience à 600 millions de personnes, vu les accords de retransmission déjà conclus.

Crédibilité en question

Ce rapprochement entre Assange et le CNN russe, fondé par le Kremlin pour améliorer l’image du pays à l’étranger, interpelle les internautes. Comment le chantre de la transparence, grand dénonciateur des corruptions étatiques peut-il pactiser avec l’Etat russe?

Interrogé par l’agence Reuters, le spécialiste des médias Konstantin von Eggert s’attend à ce que Julian Assange interroge des alliés de la Russie et des invités sulfureux tels le président iranien Mahmoud Ahmadinejad, ou le Vénézuélien Hugo Chavez. «Julian Assange est connu pour ses positions antiaméricaines et antioccidentales. Ce partenariat est logique. Il n’a rien à voir avec la liberté d’expression ou du vrai journalisme», relativise l’expert, chroniqueur sur une radio russe d’opposition.

http://wikileaks.org/New-Assange-TV-Series.html

(Newsnet)

Créé: 26.01.2012, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

jeff desprez

20.02.2012, 13:02 Heures
Signaler un abus

Sûr qu'il perd toute crédibilité et toute sympathie. N'étant pas encore fixé sur son sort (si la GB l'extrade en Suède il y a de forts risques qu'elle l'extrade ensuite vers les USA) Est-ce une façon de se mettre sous la protection des russes et d'y demander l'asile politique au cas où ? Peut-être. Mais je crois qu'il se fait beaucoup d'illusion, ce n'est qu'un pion et Poutine le lâchera très vite Répondre