Samedi 27 août 2016 | Dernière mise à jour 03:45

Contrôle Le Kremlin va filtrer l’internet russe

Une loi controversée sur des «listes noires» de sites dangereux pour les mineurs est entrée en vigueur lundi. Des observateurs redoutent que ce texte vise à censurer le web.

En moins de trois mois, Vladimir Poutine, qui a fait en mai son retour au Kremlin, a renforcé le contrôle sur la société civile russe.

En moins de trois mois, Vladimir Poutine, qui a fait en mai son retour au Kremlin, a renforcé le contrôle sur la société civile russe. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La loi, promulguée samedi par le président russe Vladimir Poutine et publiée lundi dans le journal officiel «Rossiïskaïa gazeta», prévoit la mise en place d’un registre fédéral qui réglemente l’activité des sites internet contenant des informations interdites par la loi, obligeant leurs propriétaires ou les fournisseurs d’accès à les fermer.

«La création, la formation et la gestion de ce registre sont réalisées par un organe du pouvoir exécutif ayant reçu délégation à ces fins par le gouvernement russe», selon ce document qui ne donne pas plus de précisions. Sites pédophiles

Approuvée à la mi-juillet par les deux chambres du Parlement russe, cette loi vise des sites diffusant de la pornographie à caractère pédophile, faisant la promotion de la consommation de drogue ou donnant des conseils pour se suicider.

De nombreux observateurs soupçonnent toutefois les autorités de vouloir ainsi censurer la Toile en Russie.

En moins de trois mois, Vladimir Poutine, qui a fait en mai son retour au Kremlin, a renforcé le contrôle sur la société civile russe après un mouvement inédit de contestation, avec l’adoption d’une série de lois qualifiées de répressives par l’opposition.

Au premier rang de ces lois figure notamment celle qui qualifie d’«agents de l’étranger» et place sous surveillance stricte les ONG ayant un financement étranger et une activité «politique». Une autre condamne à de très lourdes amendes les organisateurs de manifestations non autorisées. (ats/afp/nxp)

(Créé: 30.07.2012, 16h07)

Sondage

Prendre l'apéro en uniforme, est-ce choquant?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.