ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 01h59

Les femmes effacent plus leurs amis que les hommes

Réseaux sociaux

Une étude montre que les femmes éprouvent moins de remords à biffer leurs amis des réseaux sociaux que les hommes.

Mis à jour le 25.02.2012 1 Commentaire
Les femmes adopteraient également des paramètres de confidentialité plus strictes que les hommes selon l'étude.

Les femmes adopteraient également des paramètres de confidentialité plus strictes que les hommes selon l'étude.
Image: Keystone

Articles en relation

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Mots-clés

Les femmes sont plus enclines à supprimer des "amis" sur les réseaux sociaux en ligne que les hommes et elles ont aussi tendance à choisir des paramètres de confidentialité plus restrictifs, selon une étude parue vendredi aux Etats-Unis.

L’enquête réalisée par l’institut de recherche Pew révèle en outre que les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes à publier des contenus qu’ils regrettent ensuite.

Selon ce sondage réalisé entre avril et mai 2011 auprès de 2277 adultes, 63% en moyenne des utilisateurs de réseaux sociaux ont effacé des personnes de leur liste d’amis, contre 56% en 2009. Ce chiffre atteint 67% chez les femmes contre 58% chez les hommes.

Sur le plan de la protection de la vie privée, 58% des utilisateurs de réseaux sociaux sélectionnent des paramètres de confidentialité leur permettant de ne laisser leur profil accessible qu’à leurs "amis".

Seulement 19% des utilisateurs autorisent cet accès aux "amis d’amis", tandis que 20% d’entre eux laissent leur profil accessible au large public.

En la matière, les femmes sont beaucoup plus disposées que les hommes à installer des paramètres de confidentialité plus restrictifs et à n’autoriser l’accès à leur profil qu’à leurs amis. Elles sont ainsi 67% contre 48% pour les hommes.

Quelque 93% des personnes interrogées pour cette enquête de 2011 ont un profil Facebook contre 73% en 2009. Par ailleurs, 23% ont un profil Myspace contre 48% en 2009, et 11% ont un compte Twitter contre 6% en 2009. (afp/Newsnet)

Créé: 25.02.2012, 08h36

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

V. BGFE

26.02.2012, 13:03 Heures
Signaler un abus

Je le fais assez souvent. De mon répertoire téléphonique aussi. Quand on a rien en commun, que les gens sont désabréables et intrusifs, qu'ils ont une curiosité mal placée, etc... en tant que fille, il vaut mieux baster. On veut tous ne se faire que des amis, mais souvent c'est pas ça du tout. Y en a que je vire et qui insistent, ils font comme s'ils comprenaient pas...c'est presque pire ! Répondre