ACCUEIL 1.10.2014 Mis à jour à 17h58

Une épidémie de faux amis frappe Facebook

virus

Des utilisateurs se plaignent depuis quelques jours d’anomalies gênantes sur le réseau social. Leur compte envoie des demandes d’amitié de parfaits inconnus.

Mis à jour le 22.08.2012
Apparemment, cette épidémie d’amitiés non désirées ne vise pas autre chose que de créer le chaos et l’embarras sur le réseau.

Apparemment, cette épidémie d’amitiés non désirées ne vise pas autre chose que de créer le chaos et l’embarras sur le réseau.
Image: AFP

Articles en relation

Partager & Commenter

Il y a quelques jours, une utilisatrice inscrite depuis 2009 a tiré la sonnette d’alarme. «Facebook m’ajoute des amis totalement inconnus. Des personnes que je ne connais pas reçoivent des invitations de ma part. Comment arrêter ça? A l’aide», écrit Laina M. sur le forum d’aide du réseau social.

Facebook n’a pas répondu pour l’instant, mais des dizaines d’utilisateurs affirment être victimes du même problème. L’un d’entre eux se plaint d’avoir été banni du site pendant 30 jours, accusé d’avoir spammé à son insu le réseau de demandes d’amitié.

Pour le site spécialisé, ReadWriteWeb Facebook est clairement victime d’un virus. Apparemment, cette épidémie d’amitiés non désirées ne vise pas autre chose que de créer le chaos et l’embarras sur le réseau.

S’agit-il d’un maliciel ou alors d’un bug? A moins que le problème ne trouve son origine sur les ordinateurs peut-être infectés des victimes.

Une chose est sûre: avec plus de 955 millions d’utilisateurs, le réseau de Mark Zuckerberg est devenu un terrain de chasse intéressant pour les escrocs de tous bords.

(SK/Newsnet)

Créé: 22.08.2012, 16h41

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment