ACCUEIL 31.10.2014 Mis à jour à 13h01

Diskussion

Le Parlement européen rejette ACTA pour de bon

Les parlementaires européens ont mis leur veto mercredi à la ratification de l'Accord anti-contrefaçon (ACTA), accusé notamment de brider la liberté sur le web. Plus...


Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

5 Commentaires

Estienne Tabourot

04.07.2012, 22:07 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Victoire de la liberté individuel sur les intérêts économiques... La Suisse n'a plus qu'à emboîter le pas. Répondre


Sebastien Faure

04.07.2012, 20:36 Heures
Signaler un abus 11 Recommandation 0

Un petit pas pour l'Homme, un grand pas pour la liberté. Répondre


Georges Alexandre

04.07.2012, 17:48 Heures
Signaler un abus 5 Recommandation 0

L'ACTA avait été négocié secrètement depuis des années à rebours de tout débat démocratique. Les diplomates suisses y ont prêté la main, alors que précédemment des tentatives du même genre avaient été bloquées par des responsables clairvoyants. L'échec de ce véritable hold-up institutionnel est la conséquence logique d'une démarche liberticide. Répondre


Paul Martin

04.07.2012, 15:55 Heures
Signaler un abus 8 Recommandation 0

Historique ! bravo ! Répondre


Marc Schneider

06.07.2012, 12:01 Heures
Signaler un abus

Bravo !!! Enfin quelque chose de bien du parlement européen. Merci de supporter la liberté même si des abus sont possible. Répondre



Zurück zur Story