ACCUEIL 24.4.2014 Mis à jour à 08h32

La première photo postée sur le web vient du CERN

Internet

Le 18 juillet 1992, Silvano de Gennaro, développeur informatique au CERN, prenait une image des «Horribles Cernettes» qui entrera dans l'histoire.

Par Laureline Duvillard. Mis à jour le 11.07.2012 1 Commentaire

1/2 La photographie retouchée avec la version une de Photoshop.
Image: Silvano de Gennaro

   

Le clip de Collider

Partager & Commenter

Mots-clés

Non la première photo mise sur Internet n'est pas sérieuse, ni scientifique, même si elle est liée au CERN. L'image représente quatre femmes parées façon bal de promo kitsch dans les coulisses du CERN Hardronic Festival. Photographiées par le Canon Eos 650 de leur «manager» Silvano de Gennaro, «les Horribles Cernettes» rentrent dans l'histoire, comme vient de le rappeler le site Motherboard, relayé par plusieurs médias online (Gizmodo, le Huffington Post).

Un heureux hasard

La photo de ces quatre pom pom girls version CERN s'est retrouvée sur Internet en raison de l'amitié entre Silvano de Gennaro et Tim Berners-Lee, un des inventeurs du World Wide Web et fan des «Horribles Cernettes».

Ce dernier a demandé en 1992 à Silvano Genero de lui fournir quelques photos des «filles du CERN». «J'avais seulement une vague idée de ce qu'était le World Wide Web, mais j'ai scanné les photos sur mon Mac et les ai envoyées par FTP à Tim, via 'info.cern.ch'», raconte Silvano de Gennaro sur le site des «Horribles Cernettes» (conservé dans sa forme de 1992) qui serait également l'un des premiers du web.

Le développeur enregistre deux images en .gif, l'une retouchée avec Photoshop l'autre au naturel. «En 92-93, le Web était uniquement utilisé par des physiciens, relève Silvano de Gennaro à Motherboard, alors je lui ai demandé 'Pourquoi tu veux mettre les Cernettes là-dessus? C'est uniquement du texte!' et il a répondu, 'Non, cela va être drôle'.» Pour la première fois, les scientifiques ont brisé le sérieux du web, comme le souligne Jean-François Groff, un programmeur du CERN.

L'amour d'un physicien

Car «les Horribles Cernettes», dont les initiales correspondent étrangement à Large Hadron Collider (le grand collisionneur de hadrons qui a permis de déceler le fameux boson de Higgs), constituent un groupe au nom aussi loufoque que leurs chansons.

C'est une secrétaire du CERN, lassée d'attendre jour et nuit son mari physicien, qui a décidé de monter sur scène au Hardronic Festival, pour attirer l'attention de son cher et tendre. Elle demande ensuite à Silvano Gennaro d'écrire une chanson sur son idylle désillusionnée. Quelques semaines plus tard, avec des collègues, elle forme les «Horribles Cernettes» et chante devant des centaines de physiciens, «Collider». Une chanson sur un scientifique qui préfère son accélérateur de particules aux douces attentions de sa compagne (!).

Les amateurs pourront même écouter «les Horribles Cernettes» (mais avec une autre formation que le groupe original) une dernière fois, puisqu'elles donneront leur ultime concert samedi 21 juillet lors du...CERN Hardronic Festival évidemment. (Newsnet)

Créé: 11.07.2012, 15h58

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

1 Commentaire

Laure schuler

11.07.2012, 17:01 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

ccccccccccccccccccccccc'est dingue, la photo non retouchée est bien mieux que la Fautoshop !!!! Comme quoi.... Répondre