ACCUEIL 25.10.2014 Mis à jour à 11h22

Des Suisses démolissent une voiture Google

Buzz

Le crash d'une voiture Google a fait le tour du net. Les responsables ont été retrouvés... à Zurich.

Mis à jour le 21.08.2012

1/10 Les images de la carcasse ont été publiées sur Flickr.

   

Articles en relation

Partager & Commenter

Une voiture Google Street View toute rouillée, qui pourrit au fond d’un ravin dans un désert indien? Les images font le tour de monde depuis quelques semaines. Une vidéo intitulée «Google Car Fail» montre même une personne jetant des cailloux sur la carcasse.

Il n’en fallait pas tant pour échauffer les internautes, qui se sont fendus par millier de commentaires tantôt compassionnels pour l’épave, tantôt moqueurs envers Google et sa volonté de tout cartographier. Voilà ce que l’on appelle un buzz réussi.

Campagne virale

Que les fans de Street View se rassurent, aucune voiture n’a été blessée pendant le tournage. L’épave, en images de synthèse, a été incrustée dans le paysage.

A qui profite le crime? A une librairie… suisse. Travel Book Shop plus précisément, une petite échoppe zurichoise spécialisée dans les guides de voyage, comme révèle 20 Minuten.

Le commerce, fondé en 1975, souffre aujourd’hui de la concurrence de sites web dédiés aux voyages. D’où ce coup de gueule contre l'influence des nouvelles technologies dans le tourisme, symbolisées par Google Street View.

Pour Travel Book Shop, l’aventure commence là où s’arrête l’internet, si possible avec un guide de voyage dans la poche.

(SK/Newsnet)

Créé: 21.08.2012, 11h12

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment