ACCUEIL 19.12.2014 Mis à jour à 01h03

Accro à la nicotine, le singe Tori va décrocher

Indonesie

L’orang-outan et l’homme partagent 97% de leur patrimoine génétique. Dans un zoo indonésien, Tori pousse la ressemblance jusqu’à fumer des cigarettes.

Par Anouk Schumacher. Mis à jour le 06.07.2012 2 Commentaires


Partager & Commenter

Mots-clés

Le zoo Taman Sarwa Taru Jurug, en Indonésie, abrite un pensionnaire bien particulier: un grand singe fumeur. Depuis 10 ans, l’orang-outang Tori est accro à la clope. Les gardiens du zoo et les défenseurs des animaux semblent enfin avoir trouvé une solution pour mettre fin à son addiction. Tori et son compagnon Didik éliront domicile en août sur une île près du zoo, loin des visiteurs qui nourrissent le vice de l’animal.

Depuis 10 ans, les touristes jettent des cigarettes allumées dans l’enclos de Tori, trop heureux de pouvoir photographier l’animal savant. Selon le Guardian, le Centre for Orangutan Protection (COP), une ONG basée à Bornéo, affirme que de nombreux orangs-outangs souffrent d’addiction à la nicotine en Indonésie. Tori irait jusqu’à mettre deux doigts devant sa bouche pour montrer son envie de fumer et jeter des objets quand elle n’obtient pas satisfaction. Le quotidien britannique ajoute que près de 70% des hommes âgés de plus de 20 ans dans le pays fument. Pas étonnant que certains animaux aient décidé de singer ce comportement. Le COP n’est cependant pas capable d’évaluer le nombre de cas.

Ce qui n’empêche pas l’organisation de défendre la cause d’orangs-outans et de collaborer avec le Taru Jurug pour améliorer leurs conditions de vie au sein du zoo. Le COP a notamment réaménagé les cages des grands singes et envoyé des volontaires pour surveiller Tori en attendant son départ sur l’île.

En Suisse, de tels cas n’ont jamais été observés dans les zoos, ni à Bâle, ni à Zürich. Et si la fumée n’est pas interdite dans les espaces ouverts, les visiteurs n’ont de toute façon pas le droit de s’approcher des animaux avec des cigarettes. La Suisse est d’ailleurs dotée d’une loi sur la protection des animaux (LPA) qui vise à «protéger la dignité et le bien-être de l’animal» rappelle la porte-parole de l’Office vétérinaire fédéral, Nathalie Rochat. Voilà qui fait toujours un combat de moins aux défenseurs de la lutte anti-tabac. (Le Matin)

Créé: 06.07.2012, 17h48

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

2 Commentaires

André Bottarelli

06.07.2012, 21:15 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Il y a un c... qui lui en a donné une, ou plusieurs ! Répondre


yvette laemmler

07.07.2012, 09:36 Heures
Signaler un abus

Se servir des animaux de cette façon est honteux d'ailleurs leur chasse et exploitation est interdite et j'espère sincèrement que tous les gouvernements vont réagir et punir les gens qui chassent les singes et autre bêtes sauvages pour les ridiculiser et les enfermer.Souvenez vous l'achat d'une bête sauvage est le début d'une chaîne de mort. Répondre



Personnalitweet