Jeudi 25 août 2016 | Dernière mise à jour 22:13

Buzz «Colonel Meow», la nouvelle star de Facebook

«Colonel Meow», un chat persan adopté après avoir été abandonné, est devenu la nouvelle coqueluche du Web grâce à sa petite tête si spéciale.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il aura fallu un poste sur «The Daily What» pour que «Colonel Meow» devienne une star. Sa particularité? Un masque plus foncé sur la fourrure de sa gueule, qui lui donne un air renfrogné quoi qu’il arrive.

On apprend sur sa page Facebook qu’il a peur des oiseaux, que c’est un gourmand et que c’est lui qui mène le bal à la maison au côté de son copain labrador. Ce minet qui vit à Seattle compte aujourd’hui plus de 25 000 fans et il les appelle ses «serviteurs». C’est qu’il a un gros ego le matou qui explique «mon idole est Darth Vader» et qui a lancé récemment un concours pour que ses fans lui envoient des photos d’eux en train d’imiter son minois.

Dernier fait d’armes: avoir envoyé une pique à «Boo» le chien star du Web, par le biais d’une vidéo cocasse ou l’on voit «Colonel Meow» commenter une photo du toutou : «F**kin’ hipster». C’est cabot!

(Le Matin)

(Créé: 03.10.2012, 15h07)

Sondage

Devoir passer devant un psy pour les tireurs et les chasseurs, est-ce nécessaire?




Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.