Vendredi 9 décembre 2016 | Dernière mise à jour 16:07

Luxe Un hôtel de luxe pour les chiens va ouvrir à New York

Un vrai lit deux places aux oreillers moelleux, une télévision à écran plat, une salle de gym et des repas concoctés par un chef: un hôtel de luxe réservé aux chiens va ouvrir à New York, où rien ne sera trop beau pour le meilleur ami de l’homme.

Sur deux étages, l’hôtel offre donc 50 «suites», toutes avec télévision et certaines avec lecteur de DVD. Les deux plus luxueuses sont de vraies chambres avec grand lit.

Sur deux étages, l’hôtel offre donc 50 «suites», toutes avec télévision et certaines avec lecteur de DVD. Les deux plus luxueuses sont de vraies chambres avec grand lit. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un vrai lit deux places aux oreillers moelleux, une télévision à écran plat, une salle de gym et des repas concoctés par un chef: un hôtel de luxe réservé aux chiens va ouvrir à New York, où rien ne sera trop beau pour le meilleur ami de l’homme.

Premier du genre à New York, le «D Pet hotel», dont les 50 chambres ouvriront dans le quartier de Chelsea à Manhattan dans quelques semaines, n’a pas lésiné sur les moyens.

Sur près de 900 m2, il entend offrir aux chiens «la même expérience qu’à des êtres humains», explique un de ses trois associés, Shawn Hassanzadeh. «Vous êtes New-Yorkais, vous partez en vacances dans un hôtel fabuleux avec un service fabuleux, votre chien lui aussi sera dans un hôtel fabuleux avec un service fabuleux», dit-il à l’AFP.

50 «suites»

Sur deux étages, l’hôtel offre donc 50 «suites», toutes avec télévision et certaines avec lecteur de DVD. Les deux plus luxueuses sont de vraies chambres avec grand lit, tables de nuit, lampes de chevet, une literie de rêve et, accrochée au mur, une grande photographie aérienne de Manhattan.

Les 40 suites standard et les huit «super suites» sont plus petites, mais ont aussi leur télévision au mur. Toutes ont une porte en verre, pour permettre la surveillance. L’hôtel a aussi son espace de gym, avec deux tapis roulants d’exercice spécialement calibrés. «Tous les chiens n’aiment pas ça», reconnaît cependant Kerry Brown, autre associée.

Les chiens peuvent avoir aussi leur entraîneur personnel «pour rester en forme», et il leur est également proposé des promenades en ville.

Institut de beauté

Comme tout établissement de luxe, l’hôtel a son institut de beauté, où officiera Ali McLennan, une toiletteuse ayant un temps animé une émission télévisée sur Animal planet. «Beaucoup de chiens- filles adorent avoir leurs griffes peintes», explique Kerry Brown très sérieusement.

Chez Ali, elles pourront choisir entre une séance de pédicure, un soin complet, un bain... L’hôtel fait aussi garderie, avec trois parcs de jeux à l’étage, où les chiens seront répartis en fonction de leur taille et de leur énergie. Les plus calmes, les éventuels blessés et les chiots ont leur espace protégé, avec télévision.

Le concept, venu d’Hollywood où est né le premier D Pet hôtel il y a quatre ans, est «d’offrir aux chiens une maison loin de la maison», explique Kerry Brown. «Nous avons pensé que c’était parfait pour New York où les gens travaillent et voyagent beaucoup».

De 79 à 200 dollars

D’où l’importance de la télévision. «Beaucoup de‹ parents ›disent que la télévision tient compagnie à leur chien quand il est seul. C’est pour cela que nous en avons une dans chaque chambre».

Les pensionnaires pourront regarder des films spécialement sélectionnés, et si leurs «parents» souhaitent apporter leur DVD de photographies de famille pour passer sur l’écran, c’est possible aussi.

Et s’ils n’ont pas le temps de venir déposer leur cher animal, l’hôtel s’occupe de tout. Il peut aller le chercher en 4X4 ou même en Lamborghini.

La chambre de base est à 79 dollars (77 francs) par jour, la suite de luxe à 200 dollars (195 francs). La promenade coûte 15 dollars les 15 minutes, le soin complet 80 dollars, et le repas concocté par un chef, servi dans la chambre, 9 dollars.

«C’est très raisonnable», explique Kerry Brown. «La plupart des gens considèrent leurs animaux comme leurs enfants, il faut donc penser à tous les détails pour que tout soit parfait. C’est ce que nous faisons. Cela demande beaucoup d’efforts». (ats/nxp)

(Créé: 19.08.2012, 07h51)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.