Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 15:01

Animaux Un vrai GPS pour chats est né à l'EPFL

Des ingénieurs suisses ont mis au point un mini-tracker permettant de suivre son félin à la trace. Une première mondiale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plus de 26 000 chats disparaissent chaque année en Suisse. Et un sur trois ne refait jamais surface… Un drame pour tous ceux qui ne sauront jamais où et comment a fini leur protégé. Mais voilà peut-être la solution: un GPS à taille de félins (28 grammes) développé à l’EPFL en collaboration avec le Centre d’appel pour animaux (STMZ). Un petit bijou de microtechnologie, baptisé Petpointer, qui sera en vente dès ce printemps. Et qui permettra de localiser, en tout temps, Monsieur Matou ou Mademoiselle Minette en vadrouille.

«C’est une première mondiale, annonce fièrement Fabienne Eyermann, responsable de la communication chez STMZ. Ce tracker est le plus petit et le plus précis actuellement disponible sur le marché.» Car s’il y a un bout de temps que l’on parle de GPS pour félins – l’animal de compagnie le plus en vogue aujourd’hui (ils sont 1,5 million en Suisse) – jusque-là, tous les projets sont restés à l’état de prototype ou se sont transformés en bidules bien trop lourds et volumineux pour suivre un chat à la trace. Du coup, le Petpointer cartonne déjà. En l’espace de quelques jours, plus de 5000 préréservations ont été enregistrées et plus d’une centaine de sociétés ont fait part de leur intérêt pour commercialiser ce mini tracker qui sera vendu une centaine de francs et qui se fixera sur n’importe quel collier.

Bref, une fois équipé, «Tigrou» n’aura plus de secrets pour vous. Jour et nuit, vous pourrez savoir où il est, qui il fréquente. Mais aussi connaître l’ensemble de ses déplacements, quelle que soit la distance de la maison où il se trouve. «Toutes ces données vous seront retransmises sur votre ordinateur ou via une application mobile en l’échange d’un abonnement de quelques centimes par jour», explique Fabienne Eyermann.

Alors, en est-ce fini avec les chats qui disparaissent corps et biens? «Il est évident que grâce au Petpointer leur nombre va diminuer, se réjouit la collaboratrice du STMZ. Mais il est encore trop tôt pour faire des estimations.»

Moins enthousiaste, Alain Zwygart, administrateur de la Société Vaudoise de protection des animaux, préfère continuer à miser la puce d’identification électronique. «Certes, elle ne permet pas de géolocaliser son animal, ce qui a un côté amusant. Mais d’un point de vue pratique, elle a l’avantage de ne pas se décharger comme la batterie d’un GPS, de ne pas pouvoir se perdre. Et de retrouver facilement le propriétaire d’un animal vivant ou mort.» Reste encore à avoir le réflexe d’amener l’animal à la police ou chez un vétérinaire pour vérifier s’il est identifié et le faire scanner.

Quant au Pet Pointer, s'il est avant tout destiné aux chats, il peut également se fixer sans autre sur le collier d'un chien. Bien pratique pour les fugueurs invétérés. (Le Matin)

(Créé: 09.12.2014, 12h25)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Les plus partagés Loisirs