Mercredi 31 août 2016 | Dernière mise à jour 09:56

Tessin Le Teatro Dimitri prend le train des Centovalli

Le Teatro Dimitri emmène les spectateurs en voyage de Vescio à Camedo avec sa nouvelle pièce «Centovalli- Centoricordi». La Première a lieu vendredi.

Le dessin réalisé par Dimitri pour l'affiche du spectacle dont la première a lieu vendredi.

Le dessin réalisé par Dimitri pour l'affiche du spectacle dont la première a lieu vendredi.

Mots-clés

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Durant un trajet en train de Verscio à Camedo (TI), le Teatro Dimitri fait revivre aux spectateurs voyageurs plusieurs histoires vraies de la région. Une quarantaine d'acteurs sont sur scène. La Première a lieu vendredi.

Le clown Dimitri a exaucé un voeu longtemps caressé avec cette pièce, a expliqué sa fille Masha. Elle-même, qui y joue aussi, a grandi avec l'idée de mettre en scène une pièce de théâtre le long de la voie ferrée des Centovalli.

La pièce raconte l'histoire mouvementée de la vallée. Ramoneurs, contrebandiers, bandits, émigrés, sorcières, prêtres, douaniers, policiers, musiciens et comédiens y apparaissent. Tous les récits sont basés sur des faits réels, tous les personnages ont existé.

La plupart de la quarantaine d'acteurs, dont sept enfants, sont des amateurs, poursuit l'artiste Masha Dimitri. Le Teatro a trouvé tout ce petit monde à travers des annonces lancées dans la presse tessinoise. Chaque candidat a ensuite été examiné de plus près lors d'un casting.

Des gares en scène

Le voyage commence pour tous les spectateurs à 19 heures à la gare de Verscio et se termine deux heures plus tard à Camedo, près de Borgnone à la frontière italienne. Le train s'arrête dans quatre petites gares et les passagers sont priés de descendre.

Les villages pittoresques des Centovalli se métamorphosent alors en coulisses authentiques pour certaines scènes. Au terme du voyage à Camedo, les passagers - acteurs et spectateurs - sont invités à une fête typiquement tessinoise après une brève promenade. Les limites entre le jeu et la réalité deviennent floues.

Après un souper polenta et fromage, de la musique et de la danse, le train est prêt à retourner à Verscio à 23 heures. Des possibilités de quitter le convoi existent dans toutes les gares, dont Locarno.

«Centovalli-Centoricordi» (»Cent vallées-Cent souvenirs») est basée sur une idée de Dimitri, mais le scénario est de la plume de l'écrivain Kurt Hutterli, qui a déjà publié des livres sur la vallée.

Plus aucune place n'est disponible pour la Première de vendredi. Treize représentations supplémentaires sont prévues en juillet et août. Prix du billet 70 francs (réductions possibles), spectacle, trajet, souper et livret inclus. Vente au 41 (0)91 796 19 78.

www.teatrodimitri.ch

(ats/nxp)

(Créé: 12.07.2012, 10h39)

Sondage

Faire honte pour lutter contre l'alcoolisme, est-ce une bonne idée?




Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.