Dimanche 26 mars 2017 | Dernière mise à jour 23:42

Bande dessinée Des Chats de Geluck customisés mis aux enchères

Des statuettes du héros de BD, revisitées par plusieurs artistes, seront vendues le 7 mai en Belgique au profit de la recherche médicale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

« Quand on m’a demandé de soutenir la recherche scientifique, je n’ai pas hésité un instant. Instinctivement, j’ai toujours pensé qu’il valait mieux être en bons termes avec le milieu médical, car on ne sait jamais de quoi demain sera fait.»

Voilà ce qu’écrit l’auteur de BD Philippe Geluck dans la préface du catalogue de la mise aux enchères qui aura lieu le 7 mai au Château de la Hulpe, près de Bruxelles, lors d’un dîner de gala. Il a donc fait réaliser 16 exemplaires en résine d’une statuette inédite de son héros, intitulée « Le Chat au journal ».

Et il a fait appel à des artistes renommés pour les customiser. Chaque statuette, d’une cinquantaine de centimètres, a comme prix de départ 3000 euros. Les recettes iront au Fonds Erasme pour la recherche médicale. Découvrez les différentes versions du Chat dans notre galerie. (Le Matin)

Créé: 06.05.2015, 14h06

Powered by wingit

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.