ACCUEIL 21.10.2014 Mis à jour à 02h05

Batman a besoin d'une nouvelle cape

Risque élevé de chute

Batman fait son retour au cinéma mais devrait investir dans une nouvelle cape plus performante, sous peine de se fracasser au sol, selon de très sérieux calculs scientifiques.

Mis à jour le 10.07.2012 11 Commentaires


Partager & Commenter

Imitant la chauve-souris à qui il doit son nom, Batman a en effet la fâcheuse habitude de s'élancer nuitamment des gratte-ciel de Gotham City en se servant de sa cape comme un deltaplane pour mieux fondre sur les méchants.

Selon une étude de quatre étudiants en physique de l'Université britannique de Leicester, avec le modèle de cape qu'il utilise dans le film "Batman Begins" notre héros s'expose à un choc mortel à son arrivée au sol.

En raison de la vitesse très importante acquise durant sa chute, le héros masqué encaisserait en effet un impact équivalent à celui d'une voiture filant à 80 km/h.

D'après les calculs de ces étudiants cinéphiles, l'envergure de cette cape - environ 4,7 mètres - représente seulement la moitié de celle d'une aile de deltaplane.

Si Batman avait l'idée saugrenue de vouloir sauter du haut d'un immeuble de 150 mètres, il pourrait certes planer sur une longue distance, environ 350 mètres, mais à une vitesse bien trop élevée pour atterrir en toute sécurité.

Le seul moyen pour le justicier masqué de se tirer de ses aventures en un seul morceau serait de se doter d'une cape plus grande ou d'utiliser un moyen de propulsion, comme un réacteur, concluent les auteurs de l'étude intitulée "Trajectoire d'un Batman en chute libre", publiée dans le journal de fin d'études de leur département de physique.

"S'il veut vraiment s'en tenir à la tradition, il pourrait suivre la méthode de Gary Connery, qui est récemment devenu le premier homme à s'élancer depuis un hélicoptère en vol avec seulement une combinaison ailée", indique l'un des étudiants, David Marshall, 22 ans.

Outre cette combinaison spéciale, le cascadeur avait aussi pris soin de disposer au sol des milliers de boîtes en cartons pour amortir sa chute libre, relève le jeune chercheur. (afp/Le Matin)

Créé: 10.07.2012, 14h49

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

11 Commentaires

Jean Bolomey

10.07.2012, 15:26 Heures
Signaler un abus 9 Recommandation 0

Et il retombe du côté de la confiture? Répondre


Tadeo Piana

10.07.2012, 16:30 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Quelle chance que j’aie lu cet article, moi qui pensait faire le Batman ce week-end… Maintenant j’ai une bonne raison d'investir dans un « Bat-Box-Dropper », ouais c’est un Lance-Bat-cartons, tu sais les cartons à bananes dont on ne sait quoi faire et qui trainent à la cave. Plus sérieusement, c’est un film de science-fiction, dans la réalité les parachutes dorés sont bien plus efficaces… Répondre



Sondage

Un Fribourgeois reçoit le Merlin Award: la magie vous fait-elle encore rêver?





Sondage

Le passage à l'heure d'hiver, c'est le 26 octobre prochain. Ça vous dérange?





Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne