ACCUEIL 18.4.2014 Mis à jour à 23h07

Le top 10 des ingrédients dégoûtants dans votre assiette

Alimentation

L'alimentation industrielle cache, parfois sous des noms alambiqués, des ingrédients surprenants, voire dégoûtants. Revue des produits les plus inattendus qui se glissent dans nos aliments.

Par Matthieu Hoffstetter. Mis à jour le 16.07.2013 14 Commentaires

1/20 L'aluminium est de plus en plus souvent utilisé pour les emballages; mais des traces de cet alliage se retrouvent également dans un aliment apprécié des festivaliers et supporters...
Image: Keystone

   

Articles en relation

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

Des insectes écrasés, des sécrétions huileuses issues des glandes anales de castor ou de la laine de mouton: voilà trois des ingrédients les plus inattendus que les consommateurs peuvent trouver dans leurs aliments s'ils s'approvisionnent dans la grande distribution en produits issus de l'industrie agroalimentaire.

Parmi les autres composants se trouvent des sécrétions de femelles coccinelles, du goudron de houille, du sable, mais aussi des cheveux, des engrais chimiques, de la laine de brebis,... C'est ce que détaille le site Bio à la une.

Certains ingrédients naturels et anciens

Certains de ces ingrédients sont tout à fait naturels, voire font partie de la cuisine depuis des millénaires sous d'autres latitudes (comme les insectes). Pas question donc de pousser des cris d'orfraie en découvrant que des insectes servent à produire un colorant rouge: c'est le cas depuis plusieurs siècles.

Pour certains ingrédients, c'est donc davantage le côté anecdotique et surprenant qui est à relever avec des associations étonnantes comme la graisse de viande bovine dans les barres chocolatées, ou les insectes écrasés pour des bonbons rouges.

Engrais, goudron, aluminium

Par contre, dans d'autres cas, les ingrédients font peur. Ainsi, les traces d'engrais chimiques à doses élevées qui se retrouvent dans le pain industriel pourraient avoir un impact sur la santé sur le long terme. De même, le goudron de houille est recensé par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour son caractère potentiellement cancérigène. Mais il est largement employé par l'industrie agroalimentaire pour colorer des bonbons en rose...

Autre surprise: les taux d'aluminium dans de nombreux aliments. Il y a évidemment le contact entre l'emballage de cette matière et l'aliment qu'il contient. Mais parfois ce sont les industriels eux-mêmes qui ajoutent de l'aluminium à leur recette, afin de blanchir la préparation ou de corriger le pH (comme cela est expliqué dans cette vidéo).

A l'heure des scandales alimentaires, cette liste révèle surtout l'imagination des industriels pour camoufler les compositions de leurs plats et les surprises que pourrait avoir le consommateur s'il déchiffrait attentivement les ingrédients de ce qu'il ingurgite. (Newsnet)

Créé: 16.07.2013, 15h59

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

14 Commentaires

JeanPaul Costantini

16.07.2013, 17:39 Heures
Signaler un abus 67 Recommandation 4

Cela plaide encore une fois en faveur du "fait maison" et des achats de produits frais dans des commerces de proximité. Répondre


Olivier Borgeaud

16.07.2013, 16:48 Heures
Signaler un abus 74 Recommandation 19

Extra, et le "Cassis de Dijon" permet de bouffer encore plus de saloperie, tant que cela coûte quatre sous moins cher. Je ne mange que des plats à base de produit frais que nous préparons nous-même. Ce soir c'est salade avec l'huile d'olive de la casa.Bon appétit à tous ! Répondre