Samedi 3 décembre 2016 | Dernière mise à jour 18:29

Télévision Une doublure tip-top pour le «19:30»

Un Alémanique a volé hier soir la place de Darius Rochebin. Le résultat a plutôt séduit les téléspectateurs, même si aucun cliché ne nous a été épargné.

Urs Gredig a présenté le journal sur la RTS, Olivier Dominik en a fait de même sur SRF.

Urs Gredig a présenté le journal sur la RTS, Olivier Dominik en a fait de même sur SRF.

Cet échange vous a-t-il convaincu?

KARIM SLAMA «Il y avait un ton qui faisait que tout était assez joyeux.» Depuis 2008, l’humoriste lausannois parcourt la Suisse alémanique avec ses spectacles. Aussi, hier, il a regardé le téléjournal d’un œil très intéressé. «Comme Darius, Urs Gredig est le gendre idéal. Donc il y a une école qui fonctionne des deux côtés. Par contre, les journalistes alémaniques axent plus sur les personnes que sur les sujets. Ils ont démonté assez gentiment les clichés sur les Romands, parce qu’ils ont réellement une vision sympathique de nous. On s’imagine que les Suisses alémaniques nous regardent avec dédain. Mais c’est nous qui sommes des raclures avec eux!» Une expérience à refaire? «Plus que cette solution journalistique, il y a des ponts au niveau culturel et sportif qui peuvent nous rassembler.» (Image: Sébastien Anex)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Mesdames et messieurs, bonsoir et Willkommen zum Journal «19:30.» Les téléspectateurs romands n’ont pas rêvé en branchant hier leur poste sur RTS Un. C’est bien un présentateur suisse alémanique, Urs Gredig, qui a pris la place de Darius Rochebin, à l’occasion d’un échange entre la Schweizer Radio und Fernsehen et la Télévision romande. Olivier Dominik, envoyé à Zurich, apparaissait d’ailleurs en simultané sur la droite de l’écran durant les premières secondes.

Panne de prompteur

Pédophiles, initiative 1-12, Chypre, à part l’accent, les sujets du «Journal alémanique» n’ont rien eu de dépaysant, même s’il n’y a pas eu de nouvelle purement romande. Les différences sont surtout apparues dans le ton – «pas de chance!» «c’est clair!» – et Urs Gredig, stressé sans doute, a franchement manqué de sourires. Sauf quand le présentateur s’est soudain trompé de sujet et s’est rattrapé un lisant son papier. La panne du prompteur était-elle un coup de Darius Rochebin? Les téléspectateurs ne lui en ont en tout cas pas tenu rigueur. Puisque sur Twitter ou sur Internet, les commentaires des deux côtés de la Sarine étaient largement positifs, soulignant «une bonne idée» et trouvant Urs Gredig comme Olivier Dominik «sexy». On relèvera aussi: «Génial! Ça change de Rochebin, on s’endort pas au moins!»

«Barbare», le Schwyzerdütsch

La vraie différence entre cette opération et le TJ habituel s’est vue dans la deuxième moitié, lorsque l’équipe alémanique a démonté – très gentiment – les clichés sur les Welches: de la recette du succès économique lémanique à l’interview d’Alain Berset sur le Röstigraben en passant par les Genevois qui apprennent le Schwyzerdütsch. «Une langue de barbare qui écorche les oreilles», comme dirait Urs Gredig, qui n’a pas manqué d’humour.

Hier soir, on a vu des Alémaniques qui avaient envie de bien faire, de séduire, mais surtout qui n’étaient pas si différents de Darius et Cie. On s’attendait pourtant à un choc des cultures. Car si la RTS a communiqué dans l’après-midi pour rassurer que le «19:30» ne serait pas présenté en Schwyzerdütsch, elle a surtout lâché toute la journée sur Twitter des photos des Suisses alémaniques dans la Tour de la télévision à Genève. Aux bureaux, en séance de briefing mais aussi avec leurs plateaux-repas à la cafétéria… Comme si des Indiens d’Amazonie découvraient la civilisation.

La RTS l’a promis: d’autres initiatives du genre verront le jour. Passé l’effet de surprise, on saura si les Alémaniques et les Romands ont vraiment envie de pratiquer «l’échangisme», comme hier soir.   (Le Matin)

(Créé: 22.03.2013, 08h11)

Sondage

Avec le retrait de François Hollande, la gauche peut-elle conserver la présidence de la France?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.