Dimanche 25 juin 2017 | Dernière mise à jour 01:41

Dessins Zep voit le Monde de son nombril

Philippe Chappuis, dessinateur de presse? Pas tout à fait, mais son nouveau blog est aussi beau que pertinent. On fait le point avec le papa de Titeuf.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«What a beautiful world.» Désormais, il y a du Louis Armstrong sous le bec de Zep. Son blog, du même nom, a déboulé en marge de l’actualité comme une poussière sur une encre pas encore sèche: sans fracas, mais sans qu’il soit possible de l’ignorer. Depuis quelques semaines, Philippe Chappuis croque le monde qui l’entoure avec un regard excentré, plongeant le lecteur dans un éditorial d’un genre nouveau, entre verve conscientisante et poésie mondialisée. Logique, au fond, qu’il ait choisi de ranger ses cases sur Lemonde.fr. Un exemple? «Si les hommes bandaient plus, on éviterait pas mal de guerres.» Si on est loin des questions existentielles bavées par Titeuf dans le préau (quoique), on retrouve la patte qui a fait le succès du Genevois: explorer le monde avec une escale obligée sur son nombril.

Zep dévoile enfin son avis?

(Rires.) C’est quelque chose que je fais depuis longtemps dans des carnets. Quand j’ai commencé ce métier, gamin, la BD était un truc de presse pour moi. Pas le même exercice que celui de Chappatte tous les jours, mais une planche qui réagit tout de même à l’air du temps. Le souci, c’est qu’au moment de proposer mes premiers dessins la presse commençait à trouver la BD ringarde.

Vous ne vous considérez pas comme éditorialiste, alors?

Non. Je crois que je fais une sorte de journalisme gonzo. Un type qui décrit le monde qui l’entoure en racontant sa vie, en se mettant en scène. Je ne me sens pas suffisamment légitime pour balancer un avis définitif sur un fait de société. Et je pense que les gens en ont un petit peu marre de lire des intellos suffisants qui leur imposent leur vision du monde. Raconter des histoires personnelles permet tout aussi bien de comprendre la société.

Des strips drôles et poétiques, mais grinçants aussi…

Il y a plein de choses magnifiques dans ce monde. Je ne suis pas désabusé, au contraire. Je reste persuadé que l’humain est encore capable de belles choses. Pour le coup, le titre du blog est très premier degré.

Entre la manie du selfie et la guerre, vous n’avez pas encore fait beaucoup de planches très positives!

C’est vrai. En même temps, l’humour demande ce verbe un peu grinçant. Entre les lignes, je crois qu’on perçoit l’espoir qu’on ne trouve pas dans les news catastrophiques annoncées quotidiennement.

Comment faites-vous pour évoquer la Syrie avec une certaine poésie?

Je ne sais pas. (Silence.) C’est une forme de pudeur, je pense. Plus je vieillis, moins j’ai de certitudes.

Si on avait su que Zep cherchait à intégrer la presse, on vous aurait engagé!

(Rires.) J’avais envie de faire un blog et je l’ai proposé au «Monde». Je ne pensais pas qu’ils accepteraient puisque je ne fais pas dans le dessin politique.

Ces dessins vont-ils se retrouver dans un livre?

Aucune idée. Des éditeurs m’ont déjà contacté, évidemment, mais je ne l’ai pas fait pour ça. On verra!

(Le Matin)

Créé: 27.11.2014, 10h31


Sondage

Knie a dû remplacer les éléphants par des chèvres. Irez-vous quand même au cirque?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.