ACCUEIL 28.8.2014 Mis à jour à 06h09

La reine Elizabeth II a donné le coup d'envoi des JO

Londres 2012

Après 7 ans de travaux, un coût de 12 milliards d'euros et un casse-tête en matière de transports et sécurité, les JO sont ouverts. A la surprise générale, la vasque olympique a été allumée par un groupe de sept jeunes espoirs britanniques.

Mis à jour le 28.07.2012 7 Commentaires

1/24 Stanislas Wawrinka porte-drapeau de la délégation Suisse.
Image: Keystone

   

Galerie Photos

Les people de la cérémonie d'ouverture des JO

Les people de la cérémonie d'ouverture des JO
Angelina Jolie, la famille royale britannique et Michelle Obama figurent au nombre des très nombreuses personnalités attendues à Londres vendredi pour l’ouverture officielle des jeux Olympiques.

Galerie Photos

Toutes les disciplines des JO

Toutes les disciplines des JO
En images, toutes les disciplines et leur historique aux Jeux Olympiques.

Le dernier relayeur de la flamme

Le Britannique Steve Redgrave a fait rentrer la flamme dans le Stade olympique de Stratford vendredi soir, avant de la transmettre à sept jeunes espoirs du sport britannique qui ont allumé la vasque, symbole de ces JO-2012 jusqu’au 12 août.

L’identité du dernier porteur de la flamme était tenue jalousement secrète, mais les organisateurs de cette cérémonie d’ouverture ont de toutes façons pris tout le monde à contre-pied en confiant l’embrasement de la vasque non pas à une seule personne, mais à plusieurs inconnus.
Reste que s’il ne succède pas vraiment au gymnaste chinois Li Ning (2008) ou au boxeur américain Mohamed Ali (1996), Redgrave, monument de l’aviron avec ses 5 sacres olympiques et 9 mondiaux, symbolise l’excellence sportive britannique et fait figure de sportif préféré des Britanniques.

Né le 23 mars 1962 à Marlow, dans le Buckinghamshire, Stephen Goeffrey Redgrave commence à ramer à l’âge de 14 ans au collège de sa ville natale. Il n’a que 22 ans lorsqu’il coiffe ses premiers lauriers avec le quatre de pointe barré en 1984 aux Jeux de Los Angeles, en l’absence il est vrai des rameurs du bloc de l’Est (boycott).

Anobli, Sir Steve se consacre aujourd'hui à son épouse et ses trois enfants, participe à des opérations caritatives et se reconvertit en consultant télé.

Source: afp

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

«Je déclare ouverts les Jeux de Londres célébrant la 30e Olympiade de l'ère moderne.» En prononçant ces mots traditionnels de sa voix flûtée au stade de Stratford, sous les yeux de 80'000 spectateurs et de plus d'un milliard de téléspectateurs, la reine a signé un record à la fois olympique et familial.

En effet, Londres est la première ville au monde à réaliser le triplé. Les Jeux d'été de 1908 et 1948 avaient été respectivement inaugurés par l'arrière grand-père de la reine, Edouard VII, et son père George VI.

Parmi une centaine de VIP, les Premiers ministres allemand, Angela Merkel, et français, Jean-Marc Ayrault, la première dame américaine, Michelle Obama, mais aussi des têtes couronnées comme Albert de Monaco et le roi du Swaziland, ou encore des stars comme Brad Pitt et Angelina Jolie, ont assisté à ce grand numéro nocturne.

Avec Bradley Wiggins, James Bond et Mr. Bean

Ce show très «british», placé sous le signe de l'humour, l'auto-dérision et l'imagination débridée, a vu comme principaux protagonistes, la reine Elizabeth II, l'acteur Daniel Craig, plus connu sous le nom de James Bond, le célèbre M. Bean, et Usain Bolt, l'«Eclair de Kingston».

C'est James Bond lui-même qui a accompagné la reine au Stade olympique, via un drôle de petit film la mettant en scène avec Daniel Craig, à Buckingham Palace. Puis la fiction a pris le dessus sur la réalité et Elizabeth II s'est retrouvée à bord d'un hélicoptère pour un survol de Londres conclu par un saut en parachute improbable au-dessus du stade.

Quelques minutes auparavant, Bradley Wiggins, récent vainqueur du Tour de France, vêtu d'un maillot jaune, avait sonné la cloche donnant le coup d'envoi de ce grand spectacle de plus de trois heures, chorégraphié par Danny Boyle, réalisateur multi-oscarisé de Slumdog Millionaire.

Au terme de ces 180 minutes consacrées «au meilleur de la Grande-Bretagne» avec notamment Shakespeare, les infirmières du système de santé, Mary Poppins, Paul McCartney, Rowan Atkinson et David Beckham, les 80'000 privilégiés ont quitté le stade de Stratford absolument enchantés.

La fierté de Wawrinka

Comme le veut la coutume, la délégation grecque a ouvert la parade des nations au cours de laquelle ont défilé une partie des quelque 10'500 athlètes de 204 pays. A l'applaudimètre, le sprinter jamaïcain Usain Bolt et, évidemment, la délégation britannique ont été les mieux accueillis.

A la tête de la délégation suisse, Stanislas Wawrinka, a eu l'honneur de porter le drapeau rouge à croix blanche lors de ce show mémorable. «Ces Jeux seront gravés à jamais en moi», avait affirmé le Vaudois avant la cérémonie. «Je sais que je vivrai de sacrées émotions et je suis fier de porter ce drapeau», avait poursuivi le premier Suisse à être entré dans le stade de Stratford.

Que la fête commence!

«La Grande-Bretagne est prête à accueillir le plus grand show du monde», a réaffirmé le Premier ministre, David Cameron. Il s'est dit particulièrement confiant dans le plus important dispositif de sécurité jamais mis sur pied dans le pays en tant de paix, avec la mobilisation de 40'000 personnes.

«Que la fête commence», avait titré le Daily Telegraph, dans son édition du jour. Une fête qui a débuté à 8h12, quand toutes les cloches du royaume, du plus petit grelot au carillon de Big Ben, ont sonné à l'unisson en signe d'allégresse olympique.

La ferveur était aussi au rendez-vous tout au long des derniers miles du parcours de la flamme, qui aura été portée par 8000 relayeurs au total. Elle a notamment descendu la Tamise sur la barge royale utilisée à l'occasion de l'autre événement qui a fait converger les yeux du monde sur Londres cette année: le jubilé de diamant d'Elizabeth II.

Dès samedi, le sport prendra tous ses droits pour 16 jours de compétition. Au tableau des 302 médailles d'or, les Etats-Unis devraient faire la course en tête avec les Chinois et Russes. (Si/Newsnet)

Créé: 28.07.2012, 07h23

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

7 Commentaires

Gary Vonlanthen

28.07.2012, 09:44 Heures
Signaler un abus 3 Recommandation 0

Superbe cérémonie ! Bravo aux anglais ! Seule ombre au tableau pour moi, pourquoi la délégation suisse ne réagit pas quand dans le stade et dans les mains de Stan le drapeau sensé représenter notre beau pays n'est pas le bon... ? Répondre


Michèle Herzog

28.07.2012, 14:13 Heures
Signaler un abus 2 Recommandation 0

Magnifique cérémonie, pleine de gaieté, de fantaisie et de surprises, montrant à toute la planète ce qu'est la liberté d'expression. Les anneaux olympiques se déplaçant dans le ciel, espoirs de paix entre les 5 continents, étaient superbes. Bravo. Répondre



Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne