ACCUEIL 10.12.2016 Mis à jour à 07h00

Londres 2012 Le perchiste Lavillenie haut, très haut

Renaud Lavillenie est devenu le troisième champion olympique français de la discipline en maîtrisant un concours avec des nerfs d'acier franchissant in extremis 5m97 pour écarter la menace allemande.

Après son raté à 5m91, Lavillenie a choisi de monter directement à 5m97. Avec succès.

Après son raté à 5m91, Lavillenie a choisi de monter directement à 5m97. Avec succès. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ce fut un très beau concours, avec des impasses à plusieurs hauteurs des perchistes qui ont rivalisé de ruse. Le tenant du titre Steve Hooker (Aus) et l'ancien champion du monde Brad Walker (EU) rapidement éliminés, la lutte s'est cristallisée en un duel franco-allemand qui a atteint des sommets d'intensité.

Lavillenie, grand favori après une saison 2012 démarrée en fanfare, se retrouvait au pied du mur (3e derrière Björn Otto et Raphael Holzdeppe) après avoir manqué sa première tentative à 5m91. Les Allemands avaient eux franchi cette barre.

Mais le Clermontois, qui avait battu les deux Germains aux derniers Européens à Helsinki, ne pouvait pas manquer l'occasion de remporter enfin un grand titre planétaire en plein air. Deux titres de champion d'Europe et un sacre mondial en salle ne suffisaient pas à le rassasier.

Car l'homme est un «fanatique» de cette discipline, qui jouait déjà à sauter à la perche dans son enfance, avec des tringles de rideau ou des bouts de bois. Après son raté à 5m91, il a choisi de monter directement à 5m97, histoire de repasser devant les Allemands en cas de réussite.

Mais il n'avait plus que deux chances. La première fut manquée, la deuxième fut la bonne: il pouvait laisser éclater son cri de joie.

16 ans après Galfione

Showman et ambitieux, Lavillenie est passé ensuite à 6m02 (un échec), avant de se réserver un ultime coup de folie en faisant poser la barre à 6m07 pour ses deux derniers essais.

Il échouait mais gardait sa médaille d'or, seize ans après le sacre de son idole Jean Galfione et vingt-huit ans après celui du regretté Pierre Quinon. Björn Otto prend l'argent et Raphael Holzdeppe le bronze (5m91 tous les deux).

Perchiste plutôt atypique par sa taille modeste (1m76), Lavillenie compense par une vitesse d'élan supérieure à celle de ses rivaux et un style acrobatique qui lui permet de retourner parfois les situations les plus compromises. Il l'a encore démontré vendredi dans le ciel de Londres.

(si/nxp)

(Créé: 10.08.2012, 23h35)

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.