ACCUEIL 29.9.2016 Mis à jour à 17h05

Londres 2012 Débuts laborieux pour la paire «Fedrinka»

Les champions en titre se sont difficilement imposés 6-7 (5/7) 6-4 6-4 face aux Japonais Nishikori/Soeda. Ils devront hausser nettement le ton dès le 2e tour.

Les deux Helvètes se frotteront à un duo très expérimenté, formé de Jonathan Erlich et Andy Ram, au prochain tour.

Les deux Helvètes se frotteront à un duo très expérimenté, formé de Jonathan Erlich et Andy Ram, au prochain tour. Image: AFP

Mots-clés

Galerie Photos

Roger et les Jeux olympiques (2000-2008)

Roger et les Jeux olympiques (2000-2008) Entre les JO de 2000 à Sydney et ceux de Pékin en 2008, Roger Federer n'a que rarement brillé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le Bâlois et le Vaudois avaient annoncé qu'ils allaient se procurer de nombreuses occasions à la relance dans ce 1er tour annoncé comme idéal. Ce fut le cas.

Convaincants au service (aucun break concédé), les têtes de série no 6 furent cependant incapables de concrétiser une seule des quatre balles de break qu'ils s'offraient dans le premier set. Ils étaient contraints de disputer un tie-break dans lequel ils accumulaient les imprécisions, après avoir pourtant dominé les débats jusqu'à 6-6.

Finalement en lice sur le court no 1 de Wimbledon -après les hésitations des organisateurs qui avaient annoncé deux changements de court successifs!-, les deux compères se montraient plus tranchants et surtout plus réalistes par la suite, notamment à la relance.

Deux breaks -un dans chacune des deux dernières manches- leur suffisaient pour passer l'épaule dans une rencontre conclue peu avant 21 heures, dans une quasi-obscurité. Ils mettaient un terme à la partie sur leur deuxième balle de match, non sans avoir dû effacer une balle de 5-5 sur le service de Roger Federer.

La paire «Fedrinka» devra poursuivre sur la lancée de ces deux derniers sets mardi - si la météo le permet - vers 18h heure suisse sur le court no 2. Les deux Helvètes se frotteront à un duo très expérimenté, formé de Jonathan Erlich (35 ans) et Andy Ram (32 ans).

Purs spécialistes du double, les deux Israéliens comptent 15 titres communs à leur palmarès, dont un en Grand Chelem (Open d'Australie 2008). Sacrés à Belgrade ce printemps, ils ont déjà conquis trois trophées sur gazon.

De quoi afficher de légitimes ambitions dans ce tournoi olympique. (si/nxp)

(Créé: 30.07.2012, 22h09)

Jetons

Services
  • Pratique et économique, commandez vos jetons

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.