ACCUEIL 27.9.2016 Mis à jour à 23h25

Londres 2012 La médaille ne vaut pas son pesant d'or

Le trophée doré que l'on porte autour du cou est le rêve de tout athlète. Mais si sa valeur symbolique ne fait aucun doute, la marchandise n’est pas à la hauteur, constatent plusieurs médias.

CNN sur les médailles

Les médailles

Les médailles des JO de Londres sont attribuées lors de 302 cérémonies des vainqueurs. Elles ont été créées par l’artiste britannique David Watkins.

La forme circulaire des médailles olympiques est une métaphore du monde. Le coté pile montre toujours la même illustration lors des Jeux d’été - la déesse grecque de la victoire, Nikê, sortant du Parthénon et arrivant à la ville hôte.

Le côté face comporte un arrière-plan rappelant la forme d’un amphithéâtre. L’emblème central est une métaphore de la ville moderne. Le treillage évoque à la fois le rassemblement et la communication. La Tamise à l'arrière-plan est un symbole de Londres. Et le carré confère un équilibre à l’ensemble.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Elle a beau être la plus grande de l’histoire des JO, la médaille d’or londonienne est trompeuse. Pas tant sur les performances sportives des gagnants que sur sa valeur intrinsèque.

C’est le Daily Telegraph, rejoint par CNN, qui ont levé le lièvre. Selon le site officiel des JO, les médailles distribuées à Londres pèsent entre 375 et 400 grammes. Leur diamètre est de 85 mm, leur épaisseur de 7 mm.

Officiellement toujours, la version or contiendrait 92,5% du métal jaune. La proportion est la même pour l’argent de la médaille du deuxième sur le podium. Celle de bronze étant faite à 97% de cuivre.

D’or en argent

Mais les deux médias indiquent que la médaille d’or renferme surtout de… l’argent et un peu de cuivre. Elle ne comporterait que 6 grammes du métal jaune, plaqué sur la rondelle, selon CNN.

L’or pur aurait coûté bien trop cher, explique The Royal Mint, l’entité de l’Etat britannique qui a frappé ces médailles. Plutôt qu’une médaille qui aurait pu valoir 20'000 dollars, elle n’en vaudrait pas plus de 700. Et celle en argent moins de 380.

Huit tonnes

C’est le géant minier basé à Londres Rio Tinto qui a fourni les métaux pour la fabrication des 4700 nécessaires aux JO et aux Jeux paralympiques. Ces huit tonnes de minerais viennent de carrières d’Utah (Kennetcott) et de Mongolie.

«Nous avons envoyé pour 7,3 millions de dollars de métal en Grande-Bretagne pour les médailles des JO et il a fallu le travail de 2000 personnes pour les obtenir», assure le patron de la mine de l’Utah dans le Daily Telegraph.

Au total, plus de 1,88 million de dollars d’or et 5,34 millions de dollars d’argent ont servis à façonner les récompenses tant convoitées. (nxp)

(Créé: 30.07.2012, 13h43)

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.