ACCUEIL 30.8.2014 Mis à jour à 04h10

Usain Bolt, une locomotive côté fric aussi

Argent

Grand dominateur du 100 m de dimanche soir et star des JO de Londres, le Jamaïcain a empoché 20 millions de dollars ces douze derniers mois. Voici comment.

Par Pierre-François Besson. Mis à jour le 06.08.2012

1/13
Image: Keystone

   

Articles en relation

Partager & Commenter

Mots-clés

Avant les jeux de Pékin en 2008, Usain Bolt excellait surtout sur 200 m. Il avait déjà Puma pour sponsor. Ainsi que la compagnie de téléphonie mobile jamaïcaine Digicel.

A Pékin, le géant est entré dans la légende. Premier athlète à obtenir l’or olympique sur 100 et 200 m depuis Carl Lewis en 1984. Médaille d’or aussi avec le 4x100 m de son pays.

Depuis, sa vie a changé. L’épaisseur de son portefeuille aussi. Ces douze dernier mois, Bolt a empoché 20,3 millions de dollars en prize money, bonus, cachets et rentrées de sponsoring.

Au 63e rang des athlètes les mieux payés selon Fortune, le Jamaïcain écrase toute l’élite du sprint. Il gagne vingt fois plus que ses poursuivants. Personne n’a jamais empoché autant en athlétisme.

Depuis Pékin, Bolt a signé avec l’horloger suisse Hublot, avec Gatorade et Virgin Media. Visa utilise son image en Europe et durant les JO de Londres, dont la firme est sponsor officiel.

Puma devant

A deux mois de Londres, Bolt s’est aussi entendu avec Soul Electronics. Il développera avec elle sa propre ligne d’écouteurs. En juin, il a ajouté plusieurs millions à ses rentrées financières. Nissan Motor l’utilisera pour sa campagne de pub globale.

Usain Bolt a aussi sorti une autobiographie en 2010 («9: 58: Being the World’s Fastest Man») et un autre ouvrage doit paraître après Londres.

Mais c’est avec Puma que Bolt encaisse le plus. L’équipementier allemand a renouvelé son contrat en 2010. Il garantit 9 millions de dollars par an au Jamaïcain. Une somme que Fortune qualifie d’«astronomique», comparable aux contrats des stars du basket, du tennis ou du foot.

Sa seule présence

A coté, ses gains en compétition paraissent dérisoires. Tous les deux ans, les championnats du monde valent 60'000 dollars au vainqueur. Et 100'000 dollars pour un record du monde.

Et chaque victoire durant les quatorze événements de la Diamond League rapporte 10'000 dollars. Le gagnant de la saison en touche 40'000 de plus. Bolt est présent la moitié du temps. A ses gains s’ajoutent des bonus basés sur ses performances, payés par ses sponsors.

Mais en compétition, il palpe surtout les dollars grâce à sa seule présence. L’homme attire les foules comme personne. Ses cachets se situent entre 200'000 et 350'000 dollars pour les grands meetings.

«Bolt est le sportif le mieux payé de l’histoire de l’athlétisme, observait récemment l’agent sportif Paul Doyle. Mais il est sans doute aussi le plus sous-payé.» (Newsnet)

Créé: 06.08.2012, 11h03

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.
Aucun commentaire pour le moment

Service clients

Contact
  • Abonnement et renseignements
    Nous contacter
    lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
    Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
    Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
    Adresse postale:
    Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne