ACCUEIL 1.7.2016 Mis à jour à 19h00

Enquête sur les dessous de l’arnaque aux grands vins de Bourgogne

Enchères

Plusieurs Romands ont été piégés dans une affaire de vente de grands crus.

Par Dominique Botti. Mis à jour le 13.02.2016 28 Commentaires
Le catalogue de la vente, prévue fin 2015 à Genève, présentait des bourgognes d’Henri Jayer datés de 1970 à 2000. Prix de base: dès 10 000 francs la bouteille.

Le catalogue de la vente, prévue fin 2015 à Genève, présentait des bourgognes d’Henri Jayer datés de 1970 à 2000. Prix de base: dès 10 000 francs la bouteille.
Image: DR

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Partager & Commenter

L’arnaque a trait à des vins qui sont parmi les plus chers du monde. Des crus de Bourgogne, qui peuvent atteindre des sommes folles. Le record, en 2015, a été de 14 254 euros pour la bouteille de 75 cl de Richebourg Grand cru d’Henri Jayer.

Les montants donnent le vertige. Ce sont eux qui avaient fait miroiter des profits alléchants à Pascal, un Valaisan arrêté en juillet 2015.

«La vente aux enchères du siècle»

En tant que membre d’un consortium européen créé pour acheter un lot de milliers de bouteilles d’Henri Jayer à un fonds japonais, il espérait organiser à Genève la «vente aux enchères du siècle». Mais où étaient vraiment ces bouteilles? Dans quel pays exactement? Ses co-investisseurs ont fini par avoir un doute.

Une méfiance qui s’est levée un peu tard. La vente n’a jamais eu lieu, Pascal a fini par se faire arrêter et plusieurs personnes grugées ont perdu de très grosses sommes.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 13.02.2016, 22h46

28

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

28 Commentaires

chris suachat

14.02.2016, 08:57 Heures

Pascal Bonvin? Répondre


albin dupontet

14.02.2016, 09:48 Heures

il y a toujours eu et il y aura encore et toujours de grands naïfs qui croient aux paroles de beaux-parleurs ! Je ne les plains pas ! Répondre