ACCUEIL 29.6.2016 Mis à jour à 21h32

Quatre salariés sur dix volent des objets au bureau

Travail

Les abus des employés seraient une réaction à la tension du climat ambiant.

Par Elisabeth Eckert. Mis à jour le 06.03.2016 20 Commentaires
On n’emporte que de petites choses mais qui représentent tout de même 30% des frais fixes d’une société.

On n’emporte que de petites choses mais qui représentent tout de même 30% des frais fixes d’une société.
Image: Yvain Genevay

Signaler une erreur

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Le chapardage tient souvent à des petites choses, stylos, cahiers ou rames de papier. Mais le phénomène est confirmé par plusieurs études: les employés volent souvent des objets dans leur entreprise. Des enquêtes publiées par KPMG l’attestent: près de 40% des salariés suisses avouent, sous couvert de l’anonymat, avoir «gaspillé ou utilisé de façon abusive les ressources de l’entreprise».

Une réponse à la dégradation du climat dans le monde du travail, selon certains chercheurs comme le souligne François Bonnet: «Les sociologues et les anthropologues interprètent le vol comme un moyen politique de résistance contre l’injustice et l’exploitation au travail.»

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 06.03.2016, 09h03

20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

Caractères restants:

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

20 Commentaires

Olarte Celmira

06.03.2016, 03:27 Heures

De 40 à 45 heures par semaine....exploitation ahahaa !?!!!! Le monde d'aujourd'hui..., tout vouloir justifier, interprèter, un vol reste un vol et les personnes qui s'adonnent à cette pratique s'appellent des voleurs. Répondre


Michel Patrick

06.03.2016, 09:42 Heures

Oh il n'y a pas que les employés qui gaspillent, allez juste jeter un œil sur ce qui est décidé en haut lieu et qui tombe à l'eau en plein cours de route alors que des dizaines de milliers de francs ont déjà été engagées. Quand on ne joue pas avec son argent il est bien plus facile de dépenser sans compter. Si les employés sont des voleurs, plus haut c'est quoi alors ? Répondre