Samedi 24 juin 2017 | Dernière mise à jour 11:53

Médecine Chirurgiens en herbe, ils opèrent leurs doudous

Cette semaine, les étudiants en santé de Genève ont sauvé la vie de nombreux patients grièvement blessés… des nounours!

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette semaine à Genève, le service d’urgence de l’hôpital des nounours était débordé. Pour cette dixième édition, les enfants et leurs peluches grièvement blessées ont afflué en nombre à la salle communale du Faubourg. Parmi eux, Maïa, 6 ans, fille du présentateur de la RTS Darius Rochebin, accompagnait “Stitch”, un extraterrestre bleu, affublé d’une étrange tache dans le dos.

«On va faire un scanner, pour voir si tout est OK», explique Philippe Martins Gomes, étudiant de deuxième année en médecine et nounoursologue. «La fillette, visiblement impressionnée, acquiesce et écoute attentivement les consignes du futur médecin.

Démystifier l’univers médical

Pendant ce temps, Lucie, trois ans et Tom, 6 ans, enfilent une blouse de chirurgien. “Doudounette” et “Doudoutz” s’apprêtent à être opérés. Oreille déchirée et patte cassée. «Doudoutz” est tombé en faisant du vélo», explique Tom avant de poser un masque à oxygène sur le visage de son lapin, pour l’anesthésier.

«Le but de cette opération est de démystifier l’univers médical», explique Zoé Waldmann, responsable de l’organisation et étudiante en médecine. De là à susciter des vocations, il y a encore un pas, comme en témoigne le regard écarquillé et brillant de Lucie à la vue de l’aiguille à coudre transperçant l’oreille de son doudou.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

Créé: 30.04.2016, 22h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters