Jeudi 25 août 2016 | Dernière mise à jour 20:30

Sommeil Elite invente le matelas antironflement

Vous ronflez ? Le fabricant de matelas Elite, une PME d’Aubonne, a peut-être la solution à vos soucis.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’entreprise spécialisée dans la literie de haute qualité achève la mise au point d’un lit électrique capable d’interrompre le ronflement ou l’apnée du sommeil en relevant, tout en douceur, la tête du sommier. Le dispositif d’écoute du dormeur victime de ronflement ou d’apnée du sommeil (absence prolongée de la respiration) a été mis au point par Elite, en collaboration avec l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPF). Ces lits intelligents seront commercialisés dans les douze prochains mois.

L’entreprise d’Aubonne, dont le chiffre d’affaires a été multiplié par cinq ces dernières années, a également développé un sommier dont les ressorts sont fabriqués dans le sapin des forêts vaudoises. Plus classiquement, Elite commercialise des matelas vendus en leasing pour les hôtels, qui sont dotés d’une puce électronique mesurant l’occupation effective des lits. Bref, François Pugliese, le patron d’Elite, déborde d’idées dans un secteur où ses concurrents sont dix à vingt fois plus grands que lui, histoire de résister et d’imposer la qualité suisse à un prix raisonnable.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad. (Le Matin)

(Créé: 06.03.2016, 09h03)

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.