Samedi 10 décembre 2016 | Dernière mise à jour 22:55

Colombie 250'000 enfants affectés par la guerre en 3 ans

L'UNICEF rappelle que près d'un quart de million d'enfants ont été déplacés.

Un enfant montre une photo de mine antipersonnel lors d'une manifestation à La Virgen (Colombie), le 21 octobre 2015.

Un enfant montre une photo de mine antipersonnel lors d'une manifestation à La Virgen (Colombie), le 21 octobre 2015. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les hostilités en Colombie ont déplacé ou affecté la vie d'un quart de million d'enfants depuis le début il y a trois ans des pourparlers de paix entre le gouvernement de Bogota et la rébellion des Farc, a annoncé samedi l'Unicef.

Si les négociations de paix colombiennes ont réussi à faire reculer le niveau de violence dans ce pays, elles n'y ont pas mis fin, rappelle ce rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

Depuis trois ans, plus de 230'000 enfants ont été déplacés par les violences, 75 tués et 180 blessés tandis qu'un millier d'autres enfants ont été recrutés ou exploités par des milices, selon ce rapport.

Priorité pour les enfants

«Alors que les négociations de paix se poursuivent pour mettre un terme à un demi-siècle de guerre en Colombie, il est crucial de faire de la protection et des intérêts des enfants une priorité», a déclaré Roberto De Bernardi, chef de l'Unicef pour ce pays.

«Aucun enfant en Colombie aujourd'hui ne sait ce que veut dire de vivre dans un pays en paix», a-t-il rappelé dans un communiqué.

Engagés depuis novembre 2012 dans des négociations visant à mettre fin au conflit le plus ancien d'Amérique latine, le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) ont admis récemment qu'ils ne seraient pas en mesure de signer un accord de paix final à la date du 23 mars, comme ils s'y étaient initialement engagées.

Si les Farc observent depuis juillet un cessez-le-feu unilatéral, ce n'est pas le cas de l'ELN, deuxième guérilla du pays qui maintient son offensive contre le gouvernement de Bogota.

(afp/nxp)

(Créé: 20.03.2016, 01h57)

Sondage

La fin de la franchise à 300 francs peut-elle responsabiliser les assurés aux coûts de la santé?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER
Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.